Retour de l'école maternelle pour les moins de trois ans

Retour de l'école maternelle pour les moins de trois ans

Retour de l'école maternelle pour les moins de trois ans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 15 Janvier 2013

Pour lutter contre l'échec scolaire des plus défavorisés, le ministère de l'éducation veut tripler le nombre de tout-petits en classes maternelles.

François Hollande en avait fait l'une de ses promesses de campagne, c'est désormais dans une circulaire, parue aujourd'hui au "Bulletin officiel", que Vincent Peillon a réaffirmé sa volonté de permettre aux enfants de moins de trois ans de rejoindre les classes maternelles. Le ministre de l'éducation, qui place la réforme de l'école primaire au sommet de ses priorités, souhaite en effet qu'un tiers des enfants vivant en zones défavorisées aient accès aux classes maternelles , afin de «favoriser la réussite» des enfants dont «la famille est éloignée de la culture scolaire».
 Pour cela, 3000 postes devraient être créés d'ici 2016.
"Cette circulaire représente un virage à 180°", déclare la sénatrice PS de Gironde Françoise Cartron, qui rappelle que durant le gouvernement Sarkozy, 80 000 postes dans l'éducation avaient été supprimés, touchant essentiellement le primaire. En 2008 Xavier Darcos, alors ministre de l'éducation, avait justifié cette baisse d'effectif par cette critique : «Est-ce qu’il est vraiment logique (…) que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ? Je me pose la question».

--> Retrouvez plus de snacking !

Eléonore Payró

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus