Qui est Déborah de Robertis, l’artiste qui a fait défiler des "Marianne" seins nus à Paris ? Qui est Déborah de Robertis, l’artiste qui a fait défiler des "Marianne" seins nus à Paris ?

News

Qui est Déborah de Robertis, l’artiste qui a fait défiler des "Marianne" seins nus à Paris ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 15 Décembre 2018

Malgré les mises en garde du gouvernement, l’acte V de la mobilisation des gilets jaunes a bien eu lieu ce samedi 15 décembre 2018. Les manifestants ont même reçu le soutien inattendu de cinq "Marianne" venues tenir tête aux gendarmes. L’œuvre de l’artiste controversée Déborah de Robertis.

Ce samedi 15 décembre, les Champs-Elysées ont été le théâtre d’un affrontement aussi pacifique qu’inattendu entre des "Marianne" et les forces de l’ordre. Cinq femmes, seins nus, simplement vêtues de sweats rouges et de bonnets phrygiens, se sont figées devant les gendarmes postés sur la "plus belle avenue du monde" pour encadrer l’acte V de la mobilisation des gilets jaunes.

Si les rumeurs ont d’abord évoqué une revendication des Femen, il n’en est finalement rien. Il s’agit en fait d’une performance de l'artiste luxembourgeoise Déborah de Robertis, connues pour ses performances nues dans les musées. Contactée par Franceinfo, la jeune femme de 34 ans a affirmé que l’oeuvre était bel et bien d’elle, avant de préciser qu’elle s’intitulait Marianne regarde. Et l’artiste engagée n’en est pas à son premier coup d’essai. En mars 2014, elle avait recréé L’Origine du monde de Gustave Courbet en plein milieu du Musée d’Orsay. En septembre dernier, elle a aussi été interpellée dans le sanctuaire de Lourdes où elle s’était mise nue, les mains jointes et la tête couverte d’un voile bleu pour représenter la Vierge Marie. Elle comparaîtra d'ailleurs prochainement devant le tribunal correctionnel de Tarbes pour exhibition sexuelle.

Pour le moment, Déborah de Robertis n’a pas pris la parole à propos de cette nouvelle performance, mais elle a déjà manifesté son soutien aux gilets jaunes sur les réseaux sociaux. Le 8 décembre dernier, elle avait posté une image reprenant le célèbre tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, le drapeau français ayant été remplacé par un gilet jaune. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

????????????

A post shared by DEBORAH DE ROBERTIS (@deborah_de_robertis_official_) on

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires