Qu’est-ce que le blob ? Cet étrange organisme vivant qui débarque à Paris Qu’est-ce que le blob ? Cet étrange organisme vivant qui débarque à Paris

News

Qu’est-ce que le blob ? Cet étrange organisme vivant qui débarque à Paris

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Lundi 21 Octobre 2019

Véritable curiosité biologique, le blob, un organisme unicellulaire à mi-chemin entre le champignon et l’animal sera présenté pour la première fois au monde à Paris, au zoo de Vincennes.

Il ne s’agit ni d’un animal, ni d’une plante, ni d’un champignon mais plutôt d’une sorte de mélange étonnant de ces trois espèces. Le blob scientifiquement connu sous le nom de "physarum polycephalum" est en fait un organisme primitif composé d’une seule cellule et dont les capacités ont de quoi fasciner. La "chose" se présente sous la forme d’une masse jaune et visqueuse et est en effet capable de se déplacer, de manger mais aussi d’apprendre ou de résoudre des problèmes. Cet ovni de la nature n’est pourtant pas doté d’une bouche, ni d’un estomac ou d’un cerveau mais il dispose tout de même d’une mémoire. D’après Le Parisien, le mucus qu’il laisse sur son passage lui permet de créer une mémoire spatiale et de retenir une information.


Longtemps ignoré par les chercheurs qui pensaient qu’il s’agissait juste d’un champignon, le blob est apparu il y a 500 millions d’années soit bien avant le règne animal. Aujourd’hui encore il continue à intriguer les scientifiques : "on ne sait pas bien où le mettre dans l'arbre du vivant" admet même Bruno David, président du Muséum national d'histoire naturelle et du parc zoologique à l’AFP. Certainement aussi parce que le blob n’est similaire en rien qui existe déjà. Il peut par exemple être de 720 sexes différents et doubler de taille chaque jour. Découpé en morceaux, il ne meurt pas grâce à une faculté de cicatrisation impressionnante. "A partir d'un seul organisme de 10 centimètres carrés, on obtient avec son scalpel 10 000 blobs de 1 millimètre carré parfaitement viables" explique Audrey Dussutour autrice du livre Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander

Intrigués par cette drôle de "bête" ? Sachez qu’il est désormais possible de l’observer puisqu’elle fait son entrée pour la première fois au monde au zoo de Vincennes à Paris dès le 19 octobre 2019. Installé dans le vivarium du parc, le public pourra également faire la connaissance du blob à travers une muséographie interactive qui le mettra en scène de façon plus ludique.
 

P.G.L

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires