Quelles sont les propositions retenues par Marlène Schiappa pour le grand débat national ? Quelles sont les propositions retenues par Marlène Schiappa pour le grand débat national ?

News

Marlène Schiappa chez Cyril Hanouna : quelles sont les propositions retenues pour le grand débat national ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 26 Janvier 2019

Ce vendredi 25 janvier 2019, la Secrétaire d’Etat chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a animé une émission aux côtés de Cyril Hanouna. Le but de la manœuvre : échanger avec les Français autour de la crise des gilets jaunes. Sept propositions ont été retenues au terme de cette soirée. Voici lesquelles.

Avant même que Marlène Schiappa et Cyril Hanouna ne prennent l’antenne ce vendredi 25 janvier 2019, l’émission Balance ton poste spéciale crise des gilets jaunes et grand débat national était largement décriée par les internautes. Pas de quoi déstabiliser la secrétaire d'Etat chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et l’animateur, qui ont tout de même tenu les rennes de cette émission. Un direct de plus de trois heures, au cours duquel sept propositions ont été retenues pour être présentées au gouvernement dans le cadre du drand débat national. Des idées que Marlène Schiappa s’est engagée à défendre, ou du moins à relayer, auprès du gouvernement.

La plus plébiscitée par les téléspectateurs et internautes, la suppression de la TVA sur les produits de première nécessitée, proposée par la gilet jaune bien connue des médias, Laetitia Dewalle. Six autres propositions ressortent de cette émission : l’augmentation de 2 à 4% du budget des hôpitaux, le retour de l’ISF (d’ores et déjà exclue par Emmanuel Macron), l’examen de l’utilité de toutes les niches fiscales, l’installation d’une peine de prison pour tous les fraudeurs fiscaux, la mise en place d’un crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) réservé aux TPE et aux PME et enfin, la révision des horaires de la police. Vaste programme. 

Marlène Schiappa s’est d’ores et déjà félicitée du succès de cette émission en direct, qu’elle a co-animé avec tout le franc-parler qu’on lui connaît. D’ailleurs, elle n’a pas manqué de faire entendre sa voix lors de cette émission. Lorsqu’on lui a parlé de la mise en place d’un impôt sur la nationalité, comme il existe déjà aux Etats-Unis, elle a répondu : "On est dans un pays où on aime se plaindre (…) On ne peut pas prendre tout ce qui nous plaît ici et là. On n'est pas des Bisounours". Voilà qui a au moins le mérite d’être clair. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires