Près de 9 cadres sur 10 âgés de 26 à 35 ans souhaiteraient quitter Paris Près de 9 cadres sur 10 âgés de 26 à 35 ans souhaiteraient quitter Paris

News

Près de 9 cadres sur 10 âgés de 26 à 35 ans souhaiteraient quitter Paris par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 28 Août 2018

Selon une étude Cadremploi publiée ce mardi 28 août 2018, 84% des cadres franciliens souhaiteraient quitter Paris et les chiffres montent à 88% chez les 26-35 ans. En cause, le coût de la vie, les transports et le manque de nature.

Tous les provinciaux qui arrivent à Paris seront d’accord : dans la capitale, l’espace-temps n’est pas le même que dans le reste de la France. Chaque déplacement est millimétré pour arriver à l’heure, prenant en compte les éventuels problèmes sur les lignes de transports en commun – et ils sont nombreux. Trouver un appartement relève du miracle et on y laisse souvent la majeure partie de son salaire. Puis, si on n’a pas la chance de vivre à côté d’un parc, entreprendre un footing au milieu de la pollution n’est jamais un plaisir. Et, pour toutes ces raisons, 84% des cadres qui travaillent à Paris se disent prêts à quitter la capitale. C’est ce que révèle une étude Cadreemploi publiée ce mardi 28 août. Les chiffres grimpent même à 88% chez les cadres âgés de 26 à 35 ans. Mais s'ils sont une majorité à se dire prêts à abandonner Paris, ils ne sont que 55% à admettre qu’ils sont complètement insatisfaits. 70 % d'entre eux se disent prêts à partir dans les trois ans. En tête des raisons de leur lassitude donc : le coût de la vie (pour 77% d’entre eux), le temps dans les transports pour 56% des sondés mais aussi le manque de nature, pour plus de la moitié d’entre eux.

S’ils sont 56% à se dire prêts à démissionner, 48% envisagent aussi une reconversion professionnelle pour s’éloigner la capitale. Ce qu’ils recherchent ?  Un meilleur cadre de vie pour 90% d’entre eux et un équilibre vie professionnelle – vie personnelle pour 65% des cadres interrogés. Il faut dire que la capitale est la ville de France où l’immobilier est le plus cher, avec un prix d’environ 29,30€ du mètre carré.

Alors où trouver ce cadre de vie meilleur ? En tête des villes les plus en vogue pour les cadres, Bordeaux, à 56%. Elle serait plébiscitée pour ses multiples offres d’emplois mais aussi pour son climat. Le salaire moyen à l’année y est de 45 500€ contre 51 000€ à Paris, ce qui fait que 38% des sondés se disent prêts à perdre un peu d’argent, si c’est pour laisser la capitale loin derrière eux. Puis, Lyon et Nantes attirent 41% des cadres, ex aequo. Lyon parce que c’est le deuxième bassin de l’emploi en France derrière Paris, Nantes pour son dynamisme économique. Enfin, arrive Toulouse, qui séduit 30% des cadres. La ville rose est très attractive dans les domaines de l’aéronautique et des transports, notamment avec la présence des entreprises Thales et Airbus. On partirait bien aussi au soleil ... 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus