Pourquoi il faut arrêter de surconsommer des compléments hyperprotéinés Pourquoi il faut arrêter de surconsommer des compléments hyperprotéinés

News

Etude : il faudrait arrêter de consommer trop de compléments hyperprotéinés

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 8 Mai 2019

À l’origine, le complément hyperprotéiné est l’accessoire fétiche des "gym queen" et influenceuses, qui le conseillent sur les réseaux sociaux. Problème, tout le monde s’est mis à engloutir ces produits pas si bons pour la santé.

Aujourd’hui, il existe un tas de compléments hyperprotéinés, sous formes de barres, de compléments alimentaires, de boissons en tout genre, dont les fameux shakers. Des produits consommés à l’origine par les sportifs afin d’optimiser le développement musculaire. Puis la tendance au healthy a fait son apparition sur les réseaux sociaux, soutenue par les influenceurs. Leur première activité est de recommander un large panel de produits, sans jamais vraiment parler de prévention. Leur préféré ? Le complément hyperprotéiné, dorénavant surconsommer. Parfois même sans l'accompagnement d'une activité sportive.

Or, selon une étude publiée le 29 avril 2019 dans la revue Nature Metabolism, abuser de compléments hyperprotéinés pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé. En effet, les compléments hyperprotéinés contiennent une forte concentration d’acides aminés à chaînes ramifiées (qu’on appelle BCAA en anglais), qui attaquent directement le cerveau et son taux de sérotonine, appelée aussi "l’hormone du bonheur".

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs de l’Université de Sydney ont nourri plusieurs groupes de souris à base de régimes alimentaires concentrés de différentes quantités de BCAA. Résultat, les souris ayant consommé le double de l’apport recommandé en BCAA sont toutes devenues obèses à la fin de l’expérience et sont mortes avant les autres. L'étude ne dévoile pas la quantité de BCAA recommandée, ni pour les souris, ni pour les adultes. Mais les scientifiques ont découvert qu’un surdosage de BCAA conduisait, sur le long terme, à l’élimination du tryptophane, générateur de la sérotonine. Neurotransmetteur qui procure la sensation de bonheur et de bien-être, il régule les cycles de sommeil et joue un rôle important dans les comportements alimentaires. Abuser de compléments hyperprotéinés pourrait complètement faire chuter le taux de sérotonine dans le cerveau. Pour éviter de surconsommer ces produits, mieux vaut opter pour une alimentation saine et équilibrée. Viande, poisson, œufs, produits laitiers, fruits à coque…. La liste d’aliments riches en protéines est bien plus longue que celle des compléments hyperprotéinés.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires