Pourquoi cette image de l'anatomie des seins est-elle devenue virale ? Pourquoi cette image de l'anatomie des seins est-elle devenue virale ?

News

Pourquoi cette image de l'anatomie des seins est-elle devenue virale sur Twitter ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 29 Avril 2019

Une image montrant l'anatomie des canaux galactophores d’une poitrine est devenue virale : en cinq jours, elle a été retweetée 45 605 fois et a reçu plus de 138 000 likes. Pourquoi cette ce cliché a-t-il autant stupéfait les internautes ? Réponses.

Connaissez-vous l’anatomie des seins et tout particulièrement des canaux galactophores, ces structures anatomiques tubulaires ramifiées qui conduisent le lait excrété par les glandes mammaires, des lobules mammaires au mamelon ? Peut-être mais ce n'était pas le cas des auteurs des 45 605 retweets et plus de 138 000 likes de ces cinq derniers jours, après la publication d’une image révélant le système musculaire de la poitrine des femmes. Elle démontre, de façon simplifiée, comment le lait maternel est transporté dans la poitrine, et prouve une fois de plus à quel point l'anatomie féminine est encore méconnue.

Une fleur, voilà ce à quoi on pense en voyant cette image. Dont les pétales seraient les alvéoles regroupées en forme de lobes. Pourtant, le magazine Sciences et Avenir a alerté sur le fait que l’anatomie ne ressemblerait pas autant à une jolie fleur délicate. "Cette photo montre un écorché vif, une représentation du corps humain sans la peau", explique au magazine, Anne Salomon, médecin pathologiste et spécialisée en biopathologie à l'Institut Curie à Paris. "Ici, tout est bien organisé, bien aligné. En réalité, les glandes mammaires sont disposées en trois dimensions dans l'espace. Elles sont entourées de gras et de fibres, ce qu'on ne retrouve pas du tout ici. Le gras et les fibres sont deux éléments qui donnent tout leur volume au sein et qui séparent les glandes mammaires".

 

Ne devrions-nous pas être sensibilisés à cette image depuis longtemps ? Certains prétendent que les conduits ne sont pas inclus dans les photographies d’anatomie musculaire dans les manuels scolaires, parce que ce sont en réalité des glandes. Un utilisateur de Twitter a écrit : "Ce sont des glandes mammaires et la raison pour laquelle vous ne les avez jamais vues, c’est parce qu’ils ne sont pas musculaires. Donc, avoir un modèle qui montre tout le système musculaire et une glande ce serait… étrange." Peut-être mais, la Docteure Sarah Taber, a mis fin à ces commentaires récurrents sur l'anatomie féminine avec un fil Twitter éducatif. Cette phytotechnicienne américaine et ancienne ouvrière agricole, explique : "Chers amis, les lobes / conduits des glandes mammaires sont recouverts de muscle lisse car les seins ne fonctionnent pas comme les gens le pensent". Ça alors ! "Les gens pensent que le lait sort par la force de l'aspiration, ce n'est pas le cas ! Il est éjecté par les muscles lisses entourant les glandes et les conduits mammaires. Ceci est initié par l’ocytocine", poursuit-elle. En effet, le lait fabriqué est extrait grâce à des mini-pompes, les cellules myoépithéliales : ce sont des cellules contractiles ressemblant à des petites pieuvres qui entourent la glande productrice. Grâce à l’hormone ocytocine - secrétée par le cerveau maternel -, ces conduits se resserrent sur la glande et le lait produit est expulsé via les canaux lactifères vers l’extérieur. Le rôle du bébé est alors de stimuler suffisamment les tissus pour libérer de l’ocytocine, à laquelle les muscles mammaires se chargent eux-mêmes d’éjecter le lait. Et c’est pourquoi les diagrammes musculaires incluent les conduits de lait. À savoir que les femmes transsexuelles et les hommes cis les ont aussi. Mais n’ont tout simplement pas assez de graisse supplémentaire autour des glandes, ce qui constitue la majeure partie de la composition du sein.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires