Les entreprises sont plus performantes quand il y a plus de femmes qui y travaillent Les entreprises sont plus performantes quand il y a plus de femmes qui y travaillent

News

Les entreprises seraient plus performantes quand il y a plus de femmes qui y travaillent

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 24 Mai 2019

Le 22 avril 2019, l’Organisation internationale du travail (OIT) a publié un rapport sur l’impact de la mixité en entreprise, notamment lorsque les femmes occupent des postes haut placés. Et la conclusion de cette étude est sans appel : plus il y a de femmes dans une entreprise, plus cette société augmente ses bénéfices.

Pour engendrer du bénéfice dans une entreprise, il faudrait embaucher des femmes. C’est en tout cas l’une des conclusions apportée par le rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) le mercredi 22 avril 2019. Dans cette étude intitulée "Femmes d'affaires et femmes cadres : Les arguments en faveur du changement", l’organisme explique que les sociétés qui affichent le plus de mixités dans ses employés sont celles qui possèdent les profits les plus élevés. Trois quarts des entreprises qui ont mis l’accent sur la mixité au sein du travail ont augmenté leurs bénéfices de 5 à 20%. Lorsque les responsables ont été interrogés, plus de la majorité d’entre eux ont reconnu que l’augmentation du nombre de femmes à la direction facilitait le recrutement de ressources humaines de talent, améliorait la créativité et l’innovation ainsi que la réputation de la marque. Pour arriver à ses résultats, l’organisme a enquêté sur près de 13 000 sociétés parmi 70 pays.

En analysant les statistiques de 186 pays entre 1991 et 2017, l’étude a également pu montrer que les états employant plus de femmes ont une meilleure croissance économique nationale. Deborah France-Massin, directrice du Bureau des activités pour les employeurs à l'OIT, indique que les effets positifs se voient dès que des femmes occupent 30% des postes de cadres dans une société. "L'équilibre entre les sexes aux postes de direction est atteint avec un quotient de 40%-60%, explique également Déborah France-Massin. Cependant, près de deux-tiers des entreprises sondées n’atteignent pas ces objectifs.

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires