News

Plus d’une femme sur trois a été victime de harcèlement sur un site de rencontre

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 16 Novembre 2018

Envois de photos à caractère sexuel, propos déplacés, propositions de prestations tarifées... Le harcèlement sur les sites de rencontre touche plus d'une femme sur trois et particulièrement celles de moins de 25 ans, selon une étude de l'Ifop publiée le 13 novembre 2018.

Envoyer une "dick pic" à une personne qui n’a rien demandé, cela s’appelle du harcèlement. Une évidence ? Visiblement pas pour tout le monde si l’on en croit une étude de l’Ifop pour le site UfancyMe. Cette dernière a été réalisée à partir d’un échantillon représentatif d’un millier de personnes inscrites sur un site de rencontre. Selon cette enquête, 69% des femmes témoignent avoir été victime de harcèlement sur une appli de "dating". Si ce chiffre n’est pas si surprenant, l’étude pointe ainsi un manque de régulation de la part de ces derniers. Car ces agissements n’en sont pas moins violent parce qu’ils sont virtuels, environ deux tiers des victimes estiment qu’ils sont tout aussi agressifs que s’ils se produitsaient dans un lieu réel, comme les transports en communs par exemple. Et avis à ceux qui insistent : ce sont les avances répétées qui affectent le plus les femmes. Quant aux hommes, s’ils sont largement moins touchés par ce type de harcèlement , ils sont en revanche beaucoup plus nombreux à s’être fait poser un lapin lors d’un rendez-vous. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus