Pédophilie : une ONG crée une fillette virtuelle et piège plus de 20 000 prédateurs

Pédophilie : une ONG crée une fillette virtuelle et...

Pédophilie : une ONG crée une fillette virtuelle et piège plus de 20 000 prédateurs

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 22 Octobre 2014

L’ONG Terre des Hommes a créé une fillette virtuelle d’origine philippine que plusieurs milliers de pédophiles ont contacté sur internet. 1000 d’entre eux ont été identifiés par l’association et leur identité ont été transmises aux autorités.

Mise à jour 22/10/2014 : mardi 21 octobre, un pédophile australien de 38 ans a été jugé pour la première fois grâce à "Sweetie", cette fillette virtuelle créée par l’ONG Terre des hommes pour repérer les prédateurs sexuels sur internet. L’Australien a été condamné à 2 ans de prison pour avoir parlé de manière obscène avec un mineur via internet et pour possession de matériel à caractère pédophile.

Toutes les techniques sont bonnes. Afin de traquer les pédophiles, l’ONG Terre des Hommes a créé une fillette virtuelle d’origine philippine âgée de 10 ans, baptisée "Sweetie". Plus de 20 000 hommes ont contacté la fausse fillette sur internet, prêts à payer pour la voir se livrer à des actes sexuels par webcam.###twitter###

Parmi ces prédateurs, 1000 ont été identifiés par l’ONG dans 65 pays différents. Adresse, numéro de téléphone, photos… Toutes les informations ont été transmises aux autorités, en particulier à Interpol. "Vu que tout cela a lieu sur internet, ils pensent que personne ne les observe, il a donc été facile de collecter des informations à leur sujet", a déclaré Hans Guyt, responsable du projet. L’association humanitaire a transmis son mode opératoire aux autorités de différents pays, notamment la manière dont a été créée la fillette virtuelle.

Le phénomène de la prostitution enfantine sur internet ne cesse de se développer, mais pour l’association humanitaire, très peu de moyens sont mis en œuvre pour le stopper. Selon Albert Jaap van Santbrink, le directeur de l’ONG, seulement six pédophiles ont été interpellés au cours de ces dernières années. Il avance que si Terre des Hommes a été en mesure d'identifier plus de 1000 prédateurs, les autorités du monde entier devraient être en mesure d'en identifier beaucoup plus. "Avec plus de ressources, nous aurions facilement pu en identifier 10 000", a également soutenu M. Guyt.

L’ONG rappelle, en s’appuyant sur des chiffres de l’ONU, que quelques 75 000 pédophiles peuvent être en ligne sur internet à n’importe quel moment.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Hélène Pagesy

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus