Pédocriminalité : 10 faits avérés sur Michael Jackson Pédocriminalité : 10 faits avérés sur Michael Jackson

News

Pédocriminalité : 10 faits avérés sur Michael Jackson par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 12 Mars 2019

La journaliste Maureen Orth a enquêté pendant plus de dix ans sur les accusations d'agressions sexuelles portées à l’encontre de Michael Jackson. Confrontée aux multiples rebondissements de cette affaire hors norme depuis 1993, elle dresse aujourd’hui une liste de faits qui confirment tous la version des victimes présumées. Retour sur ses explications.

Depuis 1993, Maureen Orth, une journaliste américaine, couvre l’affaire de pédocriminalité de Michael Jackson pour la version US du magazine Vanity Fair. Elle a donc assisté à tous les procès mettant en cause la star de la pop et a pu s’entretenir avec la famille de certaines victimes. Dans un article publié le 01 mars 2019 sur le site web du magazine, elle a accepté de livrer sa version des faits. Elle dresse donc une liste de dix faits avérés sur le chanteur, auxquels vont être confrontés les spectateurs du documentaire Leaving Neverland, qui sera diffusé sur M6 le 21 mars prochain.

1- Alors qu’il avait 34 ans, Michael Jackson a passé trente nuits en compagnie de Jordie Chandler, aussi bien chez sa mère, que chez son père, alors que ce dernier n'était qu'un jeune garçon.

2- Jusqu’à présent, tous les garçons qui disent avoir partagé le lit de Michael Jackson l’accusent ou l’ont déjà accusé d’agressions sexuelles. D’ailleurs, un autre jeune homme dont les médias ont moins parlé, Jason Francia, dont la mère a travaillé à Neverland pendant quelques années, a lui aussi juré sur l’honneur avoir été victime du chanteur, ce qui porte à cinq le nombre de jeunes garçons à qui le chanteur aurait montré de la pornographie, ou qu’il aurait masturbé. Fait troublant : les cinq versions comportent des éléments similaires.

3- Michael Jackson a versé 25 millions de dollars à la famille Chandler après que celle-ci a porté plainte contre lui pour agressions sexuelles sur mineur. A l’époque, il avait affirmé vouloir éviter des "discussions interminables".

4- Le chanteur souffrait de vitiligo et lorsque la justice américaine avait demandé à Jordie Chandler de dessiner le pénis du chanteur pour les besoins de son procès, elle s’était rapidement rendue compte que le dessin et les photos, prises par les enquêteurs dans le cadre de l’enquête, concordaient.

5- Le couloir menant à la chambre de Michael Jackson à Neverland était une zone hautement surveillée, équipée de caméras et de pièces insonorisées.

6- Le chanteur avait une valise remplie de jouets érotiques cachée sous son lit. Elle contenait notamment des photos et des vidéos à caractère pédopornographique, ainsi que des magazines, sur lesquels la police aurait retrouvé les empreintes de Jordie Chandler.

7- Selon le personnel de Neverland interrogé par la police de Santa Barbara, personne n’a jamais vu une seule femme dormir avec Michael Jackson, pas même la mère de ses enfants, qui a d’ailleurs affirmé n’avoir jamais eu de rapport sexuel avec le chanteur.

8- Lors de ces relations présumées avec ces cinq jeunes garçons, Michael Jackson a couvert de cadeaux les familles. Les parents de Jimmy Safechuck ont ainsi reçu une maison et la mère de Jordie Chandler, un bracelet de diamants.

9- Dans un documentaire diffusé en 2002 aux Etats-Unis, Leaving with Michael Jackson, il avait déclaré au journaliste Martin Bashir qu’il n’y avait rien de mal à dormir avec de jeunes garçons.

10- Deux pères des victimes présumées se sont suicidés : celui de Jordie Chandler et celui de Wade Robson, Dennis Robson. Ce dernier s’est donné la mort en 2002 après avoir avoué à la journaliste à l’origine de cette liste de faits avoir lui-même été agressé pendant son enfance. Surtout, il avait déclaré ne plus vraiment avoir de liens avec son fils depuis l’apparition de Michael Jackson dans leur vie. Mais une semaine plus tard, il était revenu sur sa déclaration et avait même fait des éloges du chanteur. Un changement de position que les autorités avait finalement fini par mettre sur le compte de la bipolarité de Dennis Robson.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires