On perdrait 5% de notre Q.I quand on ne dort pas assez On perdrait 5% de notre Q.I quand on ne dort pas assez

News

On perdrait 5% de notre Q.I quand on ne dort pas assez

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 31 Octobre 2019

C’est bien connu le manque de sommeil n’est pas sans effet sur notre cerveau. Selon la neuroscience, il se pourrait même qu’il pourrait altérer notre intelligence. Aïe.

Après une courte nuit, on est forcément moins efficace durant la journée. La fatigue nous empêche bien souvent d’être au summum de notre productivité. Mais il se pourrait que ce soit aussi parce que, pendant cette courte nuit, nous aurions perdu un petit quelque chose. Selon Tara Swart, neuroscientifique coach et conférencière à la Sloan School of Managment au MIT, un sommeil perturbé ou une mauvaise nuit peut nous faire perdre 5% de notre quotient intellectuel. La scientifique a accordé une interview au magazine Inc., mensuel américain consacré aux entreprises, sur la façon d’optimiser son cerveau. Pour éviter cette perte, Tara Swart préconise la méthode baptisée sleep-eat-hydrate-and-exercise (dormir, manger s’hydrater et faire de l’exercice). Car un cerveau bien nourri, reposé et oxygéné est nécessaire pour être capable de faire preuve de souplesse, de s’adapter aux obstacles de la vie quotidienne et de surmonter les situations stressantes.

Mais pas d’inquiétude, les tests de Q.I n’est pas forcément révélateur de l’intelligence. En 2018, des chercheurs du MIT ont analysé les tests de Q.I. de 48 000 personnes âgées de 10 à 89 ans. La réussite aux exercices nécessitait de la rapidité, or, passée la vingtaine elle diminue naturellement car le vieillissement nous rend plus lent.  Pour rappel, le quotient intellectuel est le résultat d’un test psychométrique qui donne une indication quantitative standardisée de l'intelligence humaine. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à 2,3% le taux d'enfants surdoués (avec QI supérieur à un score de 130) scolarisés de 6 à 16 ans. Soit environ 200 000 si on rapporte ce chiffre à la France. Pour avoir un ordre d’idée, le Q.I d’une intelligence moyenne s’évalue entre 90 et 110.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires