Adorable act fact

Aux Etats-Unis, des...

Obamacare : des bébés animaux pour promouvoir la réforme de l’assurance-maladie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Des comptes Twitter et Tumblr intitulés "Adorable Care Act" utilisent des photos de bébés animaux pour défendre la réforme de l’assurance-maladie, mesure phare du président Barack Obama. La Maison Blanche a démenti être l’auteur de ces comptes.

Les chatons et les bébés cochons, nouveaux alliés de Barack Obama ? Utiliser d'adorables animaux en guise d'instruments de communication politique, il fallait y penser. Un compte Twitter et un compte Tumblr, tous deux baptisés "Adorable Care Act" et mettant en scène des bébés animaux, ont été créé pour promouvoir l’Obamacare, la réforme de l’assurance-maladie initiée par Barack Obama ("Affordable Care Act"). S'il parait difficile de résister à autant de mignonerie, la presse américaine, elle, voit ce concept d'un mauvais oeil et accuse la Maison Blanche d'être l'auteur de ces comptes.


La Maison Blanche a plusieurs fois retweeté le compte Twitter @AdorableCareAct, amplifiant les suspicions. Pour mettre fin aux rumeurs, le secrétaire chargé des relations médias s'est exprimé à plusieurs reprises. Interrogé par un reporter de Buzzfeed, il a démenti toute implication concernant le compte Twitter, même s’il a admis que "tout le monde aime les animaux mignons".###twitter###

Lors d’une conférence de presse jeudi soir, il a publiquement déclaré que "les comptes Twitter and Tumblr “Adorable Care Act” ne sont pas gérés par la Maison Blanche. Sur les réseaux sociaux, la Maison Blanche met en avant du contenu de particuliers, de groupes ou d’organisations", avant d’ajouter : "Les comptes officiels de la Maison Blanche ont mis en avant Adorable Care Act afin de faire prendre conscience des enjeux à la population de la réforme de l’assurance-maladie."

Cette réforme, qui s’appelle officiellement "loi sur la protection des patients et les soins abordables", doit permettre aux 30 millions d’américains qui ne disposent pas d’une couverture santé d’en obtenir une. Depuis sa promulgation en 2010, un véritable bras de fer oppose les démocrates et les républicains. Ces derniers ont notamment demandé hier le report de la mise en œuvre de la mesure. Selon le Bureau du recensement, 48 millions d’américains n’avaient pas d’assurance-santé en 2012, soit environ 15% de la population. 

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Hélène Pagesy

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus