"#NonCestNon" : des pubs intrusives pour sensibiliser au harcèlement de rue "#NonCestNon" : des pubs intrusives pour sensibiliser au harcèlement de rue

News

"#NonCestNon" : des pubs intrusives pour sensibiliser au harcèlement de rue par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Du "harcèlement publicitaire" pour sensibiliser les hommes au harcèlement de rue. C'est l'idée de la campagne #NonCestNon, lancée par un collectif d'associations et à laquelle participent plusieurs grands médias français.

Faites pas votre relou, dites non au harcèlement de rue. A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, plusieurs médias dont GQ , Konbini, BFMTV et Libération, ont choisi de se joindre à la lutte contre le harcèlement de rue, dans une nouvelle campagne conçue par les associations Effronté-e-s, Stop Harcèlement de Rue et PayeTaShnek. Une opération diffusée sur la Toile, et notamment sur Twitter, à travers le hashtag "#NonCestNon".
Et cette campagne n'hésite pas à offrir un petit aperçu du quotidien des femmes. Pour sensibiliser les hommes au harcèlement dans l'espace public, subi par 100% des utilisatrices des transports en commun, elle utilise des messages publicitaires intrusifs. Le principe est simple : en surfant sur les sites participant à cette mobilisation, une page de pub vous demande votre numéro de mobile, et ne lâchera pas l’affaire tant qu’elle ne l’aura pas, comme un harceleur qui vous saoulerait dans la rue. 


Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.