Non, les lesbiennes et les bisexuelles ne sont pas moins touchées par le cancer du col de l’utérus Non, les lesbiennes et les bisexuelles ne sont pas moins touchées par le cancer du col de l’utérus

News

Non, les lesbiennes et les bisexuelles ne sont pas moins touchées par le cancer du col de l’utérus par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 4 Juillet 2019

Les rumeurs mènent la vie dure à la santé publique. Selon le National Health Service, le système de santé publique britannique, des milliers de femmes lesbiennes et bisexuelles pourraient ne jamais se faire dépister du cancer du col de l'utérus. En cause, un mythe selon lequel elles ne pourraient pas contracter la maladie.

Le National Health Service (NHS), le système de santé publique britannique, tire la sonnette d’alarme, à juste titre. Dans un rapport publié le 29 juin 2019, les experts expliquent que bon nombre d’Anglaises lesbiennes et bisexuelles ne font jamais de dépistage du cancer du col de l’utérus pensant qu’elles ne peuvent pas contracter la maladie. Selon cette étude, pour laquelle les scientifiques ont interrogé 600 personnes, une femme lesbienne ou bi sur cinq ne s’est encore jamais fait dépister. Pire : 21% des personnes interrogées pensent que ces femmes sont moins exposées au cancer du col de l’utérus que les hétérosexuelles.

Un mythe qui peut avoir des conséquences dramatiques, le papillomavirus étant la première cause du cancer du col de l'utérus. "Soyons clairs : le cancer ne fait pas de discrimination. Si vous avez un col de l'utérus, vous pouvez contracter la maladie", s’insurge Michael Brady, médecin et conseiller en santé LGBTQI+ au NHS. En France, la couverture du dépistage de cette maladie chez les femmes de 25 à 65 ans est de 60%. Un chiffre encore insuffisant selon les médecins. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires