Non, la "randonneuse en bikini" Gigi Wu n’est pas morte à cause d’un selfie dénudé Non, la "randonneuse en bikini" Gigi Wu n’est pas morte à cause d’un selfie dénudé

News

Non, la "randonneuse en bikini" Gigi Wu n’est pas morte à cause d’un selfie dénudé

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 29 Janvier 2019

Le 22 janvier 2019 mourait la taïwanaise Gigi Wu, surnommée "the bikini climber" (la randonneuse en bikini) sur Instagram. Une fin tragique pour une sportive aguerrie, et non pas l’écervelée décrite par les médias.

"Bien fait pour elle !", "Cette conne n’aurait pas dû se mettre à poil", "Quelle débile"… Autant de commentaires qu’on a pu lire ces derniers jours sur les réseaux sociaux, au sujet de la mort de Gigi Wu, Taïwanaise de 36 ans. Il faut dire que les gros titres qui lui ont été consacrés, en France et à travers le monde, l’ont fait passer pour une imbécile, responsable de sa propre mort dans le parc national taïwanais de Yushan.

La randonneuse avait en effet l’habitude de se prendre en photo sur chaque sommet qu’elle atteignait, vêtue d’un simple bikini. Cette "signature" lui avait permis de se constituer une communauté sur Instagram et de promouvoir sa passion. "C'est si beau, pourquoi je ne le ferais pas ?", avait-elle répondu à une télévision locale qui lui demandait pourquoi elle prenait ces clichés.

Il n’en fallait pas plus pour que les médias affirment que sa mort était due à cette habitude, à coups de titres comme "Cette randonneuse en bikini a trouvé la mort à cause d’un post Instagram". Les commentaires sur les réseaux sociaux se sont ensuite déchaînés contre Gigi Wu. Pourtant, on n’a aujourd’hui aucune preuve que celle-ci soit morte à cause de cette habitude, son corps n’ayant pas pu être récupéré en raison de la météo difficile dans le dernier massif auquel elle s’était attaquée. On sait par contre qu’elle y a fait une chute d’une vingtaine de mètres, puis a appelé ses amis pour leur expliquer qu’elle ne pouvait plus bouger ses jambes et était en danger. Les conditions météorologiques ont malheureusement ralenti l’hélicoptère des secours et la jeune femme est morte de froid avant leur arrivée.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont noté que Gigi Wu était avant tout une grande sportive, qui a gravi une centaine de montagnes ces quatre dernières années et savait parfaitement s’équiper pour ce type d’expéditions risquées. Elle n'enfilait son bikini qu'à son arrivée, et le temps de la photo. Des images la montrent aussi portant une médaille, remportée lors d’un marathon en 2015. Autant de preuves que le traitement médiatique réservé à la sportive a misé sur le sexisme et le clickbait, plutôt que de retranscrire sa véritable histoire : celle d'une femme combative, disparue en exerçant sa passion.

C.C-M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings