Miss America : les candidates seront désormais jugées sur le taille… de leur cerveau Miss America : les candidates seront désormais jugées sur le taille… de leur cerveau

News

Miss America : les candidates seront désormais jugées sur la taille… de leur cerveau par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 6 Juin 2018

Mardi 5 juin 2018, l'organisation Miss America a annoncé que les candidates ne défileront plus en bikini. La révolution féministe ne fait que commencer…

Adieu bikinis échancrés et décolletés plongeants ! Les prétendantes au concours Miss America ne défileront plus en maillots de bain ni en robe de soirée. C'est ce qu'a annoncé la présidente du concours, le mardi 5 juin 2018. Plus question de les juger sur des critères physiques, les candidates seront dorénavant évaluées sur leurs projets. Le défilé en maillot sera donc remplacé par un échange avec le jury, et celui en robe du soir, par une présentation des candidates dans la tenue de leur choix. "Beaucoup de jeunes femmes nous ont dit : ‘nous aimerions participer au programme, mais nous ne voulons pas nous montrer en maillot et hauts talons’, a déclaré la présidente de l’organisation Miss America, Gretchen Carlson. Et devinez quoi ? Elles n’en ont plus besoin. Les candidates seront jugées sur leur intelligence, leurs projets, sur leur vision du rôle de Miss Amérique, sur ce qu’elles sont prêtes à faire pour aider les autres. Ces femmes ne seront plus là pour être regardées, mais d’abord écoutées".


Ces bouleversements dans l’organisation n’ont rien d’étranger aux mouvements féministes comme #MeToo. Gretchen Carlson est en effet l’une des grandes figures de la lutte pour les droits des femmes aux Etats-Unis. En 2016, elle avait provoqué la démission du PDG de la chaîne Fox News, Roger Ailes, qu’elle accusait de harcèlement sexuel. Puis, en janvier 2018, elle avait pris la tête de l’organisation Miss America, après la démission forcée de l’ancien PDG, Sam Askell. L’homme était accusé d’avoir échangé une série d’e-mails avec ses adjoints, dans lesquels il tenait des propos injurieux sur le physique des candidates. Rien d’étonnant alors que dans cette dynamique, Gretchen Carlson souhaite encourager les femmes à montrer qu’elles sont plus que des corps. D’après Regina Hopper, présidente de Miss America, le nouvel objectif de la compétition n’est autre que de "préparer de grandes femmes pour le monde, et de préparer les grandes femmes au monde".

Est-on prêts à un tel changement en France ? Interrogée par le Huffington Post, Sylvie Tellier, actuelle présidente de l’organisation Miss France, a clairement dit que ce n’était pas à l’ordre du jour. "Le concours de Miss France rassemble de nombreux téléspectateurs, a-t-elle déclaré. Ils sont attachés à ces éléments, aux robes de princesses, notamment". Pas sûrs que ce soit les robes à froufrous, souvent ringardes, qui fédèrent les 7,4 millions de Français qui regardent l’élection… De plus, d’après un sondage de l’institut YouGov réalisé en 2016, 69% des Français interrogés estimaient que les candidates au concours n’étaient pas à l’image des femmes françaises. Il serait peut-être temps de prendre comme modèle dans la compétition les grandes figures du féminisme du pays, plutôt que les princesses Disney.


Via Giphy

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus