Catherine R L Lawson à l'origine du hashtag #MeAt14

News

#MeAt14 : le hashtag qui relance le débat sur le consentement sexuel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 15 Novembre 2017

De nombreuses femmes américaines ont décidé de poster des photos d’elles à l’âge de 14 ans sur les réseaux sociaux suivi du hashtag #MeAt14. Le but ? Sensibiliser le public sur la question du consentement sexuel.

C’est l’affaire qui secoue l’Amérique. Le jeudi 9 novembre dernier, le magistrat et candidat républicain au Sénat en Alabama, Roy Moore, a été accusé d'attouchements sexuels par une femme à l'époque âgée de 14 ans. Depuis, des dizaines d'internautes ont posté des photos d’elles, suivi du hashtag #MeAt14 (en français, "moi à 14 ans"), afin de rappeler qu’à cet âge-là, une adolescente ne peut donner son consentement. A l’origine de cette initiative : l’avocate Catherine R L Lawson, qui a lancé le mouvement sur Twitter.

"Il n'y a pas de consentement à 14 ans. Pas en Alabama. Nulle part.""#MeAt14 prête pour un match de basketball pas pour une relation avec un homme de 30 ans."

"Pas assez vieille pour conduire. Pas assez vieille pour travailler sans autorisation. Pas assez vieille pour un voir un film interdit aux moins de 17 ans. Pas assez vieille pour être consentente."

De nombreuses célébrités américaines ont suivi le mouvement en partageant leur propres clichés. On retrouve notamment l’actrice Alyssa Milano ou encore l’humoriste Lizz Winstead :

"J'admirais mon frère. J'adorais mon chien, Pucci. J'adorais OMD. J’avais les cheveux longs. J'étais contente. J'étais innocente. Partagez votre #MeAt14""C'est moi à 14 ans. J'étais dans l'équipe de gymnastique et chantais à la chorale. Je ne sortais pas avec un homme de 32 ans. Et vous, que faisiez-vous à 14 ans ?"

Cette initiative, qui fait couler beaucoup d'encre aux Etats-Unis, relance également le débat sur le consentement sexuel en France. Tout acte sexuel entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est considéré comme un délit. Pourtant, le 11 novembre dernier, un homme a été acquitté après avoir eu un rapport sexuel avec une fillette de 11 ans (un viol donc) par la cour d'assises de Seine-et-Marne. Suite à cette affaire, de nombreuses associations, comme Osez le féminisme !, ont demandé à ce qu'un âge minimal de consentement sexuel soit fixé. Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat, a d’ailleurs annoncé qu’un projet de loi était en cours "d’élaboration".

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus