Malgré des menaces, une actrice de Bollywood porte plainte pour harcèlement sexuel Malgré des menaces, une actrice de Bollywood porte plainte pour harcèlement sexuel

News

Harcèlement sexuel : malgré des menaces, une actrice de Bollywood porte plainte par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 7 Octobre 2018

Tanushree Dutta avait déjà accusé un célèbre acteur de Bollywood de harcèlement sexuel en 2008. Dix ans plus tard, elle réitère ses accusations et, portée par le mouvement #MeToo, elle porte enfin plainte contre son agresseur présumé.

Mise à jour du 10/10/2018 : Un an quasiment jour pour jour après le déferlement de #MeToo en Europe et aux Etats-Unis, le mouvement prend (enfin) de l’ampleur en Inde. Dimanche dernier, l’actrice Tanushree Dutta portait officiellement plainte contre son bourreau présumé, le géant de Bollywood Nana Patekar. Depuis, le pays connait un grand moment de vérité et les accusations de viols et de harcèlements sexuels pleuvent. En ligne de mire de centaines de femmes : les milieux des médias et du cinéma. Le 9 octobre dernier, le scandale a aussi atteint le gouvernement. Mobashar Jawed Akbar, le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères a été accusé de harcèlement sexuel par six femmes journalistes. Les plaintes datent de l’époque où ce dernier exerçait lui-même ce métier dans des journaux nationaux comme India Today et The Sunday Guardian. C’est la première fois qu’autant de personnes osent dénoncer en Inde et chaque jour, de nouveaux noms se retrouvent sous le feu des projecteurs. Dernier en date : l’acteur Alok Nath. Un raz de marée violent dans un pays où les femmes ne prennent que très rarement la parole.

Tanushree Dutta
est l’une des actrices et mannequins les plus connus du tout Bollywood. En 2008, elle avait bouleversé son pays, l’Inde, en portant des accusations publiques de harcèlement sexuel contre l’acteur Nana Patekar. Elle l’accusait alors d’avoir eu un comportement déplacé envers elle pendant le tournage d’une comédie romantique, mais à l’époque, elle n’avait pas porté plainte. Plus de dix ans après, l’actrice qui dit avoir reçu des "menaces violentes" de la part de l'extrême droite indienne, a officiellement porté plainte et ce grâce à l’impact du mouvement #MeToo dans son pays. Selon l’agence indienne PTI, elle n’a pas uniquement attaqué Nana Patekar. Sa plainte concernerait aussi le chorégraphe Ganesh Acharya, le producteur Sameer Siddiqui et le réalisateur Rakesh Sarang. Et si l’Inde n’a pas encore connu l’équivalent du mouvement qui a bouleversé Hollywood en octobre 2017, Tanushree Dutta a reçu le soutien de stars internationales comme Priyanka Chopra. Il semblerait donc que le mouvement #MeToo soit en passe de renverser  le système sexiste de Bollywood. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus