Thomas Minder Thomas Minder

Les Suisses votent pour le contrôle des hauts salaires

Les Suisses votent pour le contrôle des hauts salaires

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 4 Mars 2013

Le 3 mars, les électeurs suisses ont largement approuvé le contrôle des hauts salaires, contre les rémunérations abusives des patrons. C'est un triomphe pour Thomas Minder, sénateur issu de l'UDC (droite populiste) à l'origine de cette initiative.

Seul contre l’establishment, l'indigné Thomas Minder a récolté dimanche 3 mars un succès historique. C’est un triomphe populaire dans l’exercice de la démocratie directe et une victoire personnelle exceptionnelle. En effet, le sénateur Thomas Minder, qui a résisté à toutes les pressions et tenu bon face à un parlement peu désireux de légiférer, entre dans l’histoire comme celui qui a réussi à mobiliser le peuple contre les "rémunérations abusives", ces hauts salaires et bonus jugés illégitimes et immoraux. Et le symbole est encore plus fort : il l’emporte non seulement sur le plan national mais plus largement encore à Zurich, au cœur du pouvoir économique. Si son succès n’est pas une surprise, son ampleur interpelle : elle traduit le ras-le-bol du peuple face aux excès de grands patrons et aux récompenses démesurées, comme celle envisagée par Novartis pour son président Daniel Vasella à l’heure du départ (72 millions d'euros...).

--> Pour plus de snacking, cliquez ici.

B.K.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus