Les réseaux sociaux, première source d’info des adeptes des théories du complot Les réseaux sociaux, première source d’info des adeptes des théories du complot

News

Les réseaux sociaux, première source d’info des adeptes des théories du complot par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 18 Février 2019

Ce lundi 18 février 2019, franceinfo a révélé les résultats du troisième volet de l’enquête de la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch réalisée par l'Ifop. A en croire ce sondage, les personnes sensibles aux théories du complot s'informent principalement via les réseaux sociaux. Explications.

Les résultats du troisième volet de l’enquête de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch sur les pratiques médias dans la société ont été révélés ce 18 février 2019 par franceinfo. Une enquête, menée auprès d’un échantillon de 1 760 personnes en décembre 2018, qui décortique une à une les habitudes des Français vis-à-vis des médias, et qui révèle que près de la moitié des personnes (46%) qui croient à une ou plusieurs thèses complotistes s’informent en priorité via les réseaux sociaux. C’est deux fois plus que celles qui n’y croient pas du tout (24%) et c’est assez inquiétant, car ces personnes sont en contact direct avec des fake news de plus en plus présentes sur ces applis.

Autre tendance : la télévision disparaît du quotidien des Français. Si elle reste leur média préféré, 47% des sondés la plaçant en tête du podium devant internet à 28% et la presse écrite à 7%, elle a tout de même perdu de sa splendeur. Chez les moins de 35 ans par exemple, elle est passée en deuxième position derrière internet (46% contre 37%). Mais il existe tout de même deux sources d’informations sur la Toile : les sites des grands médias classiques ainsi que les réseaux sociaux, qui s’ils n’ont pas encore dépassé les premiers, sont en train de les égaler (33% contre 36%). Une question de génération, puisque l'enquête révèle que plus les sondés sont jeunes, plus ils privilégient Twitter, Instagram, etc. (47% chez les moins de 35 ans contre 26% chez les plus âgés) pour se tenir au courant de l'actualité.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires