"Il apparaît illogique que l'animal sauvage ne bénéficie pas de la même protection que les animaux captifs en cas d'actes de cruauté", a expliqué la socialiste Geneviève Gaillard, rapporteur du projet de loi. Crédit : Getty

News

Les actes de cruauté envers les animaux sauvages sont désormais punis par la loi

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 25 Juin 2014

Les députés ont voté en commission, mardi 24 juin au soir, un amendement punissant la torture envers les animaux sauvages.

Les actes de cruauté commis envers les animaux sauvages sont désormais punis par la loi. En effet, les députés ont voté en commission, mardi 24 juin au soir, un amendement allant dans ce sens, dans le cadre d'un projet de loi sur la biodiversité.###twitter###Cet amendement étend les sanctions prévues pour les actes de cruauté envers les animaux domestiques aux animaux sauvages : faire preuve de cruauté envers un animal "domestique, apprivoisé ou en captivité" est passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. "Il apparaît illogique que l'animal sauvage ne bénéficie pas de la même protection que les animaux captifs en cas d'actes de cruauté", a justifié la socialiste Geneviève Gaillard, rapporteur du projet de loi.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

Anne-Yasmine Machet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus