lego

News

Lego commercialise un laboratoire 100% féminin suite au courrier d’une fan

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Il y a quelques mois, Charlotte, 7 ans, avait dénoncé le manque de Lego féminins et leurs stéréotypes. Depuis, la marque danoise a réagi en commercialisant "L’institut de recherche", un laboratoire dirigé uniquement par des femmes.

"Mon nom est Charlotte, j'adore les Lego (...), mais je n'aime pas qu'il y ait plus de Lego 'garçons' que filles" avait écrit une petite fille américaine de 7 ans à l'intention du mastodonte du jouet Lego en janvier dernier.###twitter###Une lettre manuscrite qui a trouvé écho, puisque la société de jeux danoises qui avait répondu "être concentrée sur le fait d'inclure davantage de personnages féminins et de thèmes invitant les femmes à construire", a récemment commercialisé "L'institut de recherches" : un kit de construction à 15 euros comportant un laboratoire pour étudier les fossiles de dinosaures avec une paléontologue, une astronome et une chimiste. Le jeu a été concu par la géochimiste Ellen Kooijman qui avait remporté le 3 juin dernier le concours "Lego Ideas 2014", basé sur des idées de fans. Imaginer des Lego féminins qui ne restent pas "assis sur une chaise à la maison" ou "dans leur lit", "tandis que les hommes vivent des aventures, travaillent ou sauvent des gens", semble ravir plus d'une petite fille puisque l'ensemble est déjà en rupture de stock. 

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

Maïlys Derville

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.