Étude : l’éducation sexuelle à l'école, efficace pour lutter contre le viol Étude : l’éducation sexuelle à l'école, efficace pour lutter contre le viol

News

Étude : l’éducation sexuelle à l'école s'avère efficace pour lutter contre le viol par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Vendredi 28 Décembre 2018

D’après une étude réalisée par l’Université de Columbia, les cours d’éducation sexuelle pendant la scolarité permettraient de réduire le risque de viol à l’Université.

C’est une petite étude, mais qui pourrait peut-être permettre de développer massivement les cours d’éducation sexuelle à l’école. Réalisée par des professeurs de l’Université de Columbia, aux Etats-Unis, elle démontre que les étudiants ayant reçu une éducation sexuelle au lycée, comprenant une formation au consentement, étaient deux fois moins susceptibles d’être agressés sexuellement lors de leur poursuite d'études, à l’université. 
Comme le rappelle Slate, cette étude repose sur une analyse de questionnaires envoyés à 1671 étudiant.e.s de Columbia et du Bernard College entre mars et mai 2016, mais aussi sur des entretiens menés sur des élèves de première année entre janvier 2015 et janvier 2017. Et leurs réponses sont pour le moins surprenantes.

En règle générale, une large majorité (en moyenne 80%) des élèves interrogés ont reçu une formation sur les méthodes de contraception, sur les maladies sexuellement transmissibles et sur le Sida, mais seulement 54% ont bénéficié d’une éducation formelle sur comment dire "non", soit une éducation réelle au consentement. Et, parmi eux, beaucoup ont décrit ces cours d'éducation sexuelle comme étant maladroits, incomplets ou peu explicites sur le consentement sexuel ou l'agression sexuelle. "Il est temps de mettre en œuvre une prévention des agressions sexuelles adaptée aux différentes étapes de la vie pour enseigner aux jeunes, a déclaré John Santelli, pédiatre et auteur de l’étude. Et ce avant leur arrivée à l'université, la différence entre relations sexuelles saines et malsaines, comment dire non aux relations sexuelles non désirées et comment dire oui aux rapports qu'ils désirent." Ce serait bien, et que cette idée traverse l’Atlantique aussi. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.