Le trafic de drogue entre dans les critères du PIB français

News

Le trafic de drogue entre dans les critères du PIB français

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Suite à une requête d'Eurostat, la Commission européenne chargée de l'information statistique, l'INSEE (L'institut national de la statistique et des études économiques) intègre les chiffres du trafic de drogue pour calculer le produit intérieur brut de la France.

Petit mémo pour celles qui auraient oublié leurs cours de géo : le produit intérieur brut est un indicateur économique mesurant la productivité économique au sein d'un pays donné. Désormais, le PIB français prendra en compte les chiffres de l'économie parallèle. Un grand changement qui remet en cause la fiabilité de cette évaluation économique...

Le mardi 30 janvier 2018, l'INSEE a annoncé dans un communiqué "tenir compte de la consommation de stupéfiants et des activités liées à cette consommation sur le territoire national". L'Eurostat estime que cette réforme est nécessaire afin de pouvoir comparer le PIB des pays de l'Union Européenne. Ainsi, l'institut public va revoir à la hausse le PIB de la France depuis l'année 1947.

Les Pays-Bas, où la vente et la consommation de drogue sont légales, possèdent un PIB élevé grâce aux recettes des stupéfiants. Selon Ronan Mahieu, ce ne sera pas le cas pour la France, qui ne verra son PIB hausser que de "quelques milliards d'euros". Le chef du département des comptes nationaux de l'Insee sous-estimerait-il les dealers français ? Rendez-vous au mois de mai pour les résultats de la révision.


via GIPHY

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus