Le télétravail permettrait de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique Le télétravail permettrait de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique

News

Le télétravail permettrait de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 9 Décembre 2019

Voilà encore un avantage de plus au télétravail : celui-ci permettrait de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique en limitant le trafic routier et le nombre d’allers-retours domicile-travail.

Le télétravail a ses adeptes mais aussi ses détracteurs, pourtant il semblerait que le fait de travailler depuis chez soi comporte un avantage en particulier qui n’est pas des moins négligeables pour la planète. Il s’agirait en effet d’une façon de préserver l’environnement mais aussi de limiter son empreinte carbone, surtout si vous avez pour habitude de vous rendre au travail en voiture, en scooter ou encore en moto.
Comme le met en avant Cnews, le trafic routier et le secteur des transports comptent parmi les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. Et pour cause, 70% des salariés français partent travailler en voiture pour 30 kilomètres parcourus en moyenne selon l'Insee. Si une grande majorité de ces personnes se mettaient à faire du télétravail, cela permettrait alors logigement de réduire considérablement les émissions de carbone, de fluidifier le trafic mais aussi de simplifier la vie des travailleurs plus contraints de passer des heures sur la route ou dans les bouchons. 

Le site d’info prend notamment pour exemple l’entreprise Somfy basée en Haute-Savoie dont 38% des salariés télétravaillent au moins 2 jours par semaine. Résultat ? En 2018 cela a permis à ces employés d’éviter d’effectuer plus de 170 000 kilomètres de trajets mais aussi d’économiser une trentaine de tonnes de carbone. 

Aussi la loi de la Transition énergétique établie en 2015 appelle les entreprises à davantage démocratiser le télétravail et à faire preuve de souplesse vis à vis de cela afin de lutter contre la pollution qu’impliquent les allers-retours quotidiens domicile-travail. 

Il n’empêche que même si plusieurs études ont déjà prouvé que les travailleurs étaient tout aussi voire même plus productifs lorsqu’ils travaillent de chez eux, la culture du présentéisme reste encore bien marquée en France. Le télétravail ne demeure encore que majoritairement une solution alternative exceptionnelle pour la plupart des entreprises.
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires