Le prix Nobel de la paix a été attribué au premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed Le prix Nobel de la paix a été attribué au premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed

News

Le prix Nobel de la paix a été attribué au premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 11 Octobre 2019

Le prix Nobel de la paix a été attribué, ce vendredi 11 octobre à Oslo, au premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed.

La semaine des prix Nobel 2019 se conclue, ce vendredi 11 octobre et comme chaque année, par le prix Nobel de la Paix. Si Greta Thunberg était favorite, ce dernier a finalement été attribué au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, 43 ans. Selon Berit Reiss-Anderson, présidente du comité Nobel, l’homme politique a été récompensé "pour pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée".
Au gouvernement depuis 2018, Abiy Ahmed a en effet participé a réouvrir la frontière entre les deux pays après vingt ans de conflits, et a signé ainsi, en juillet, "une déclaration conjointe de paix et d’amitié". Par ailleurs, selon l'AFP et RFI, il a par la suite accueilli des milliers de dissidents, présenté des excuses publiques, fait plusieurs visites bilatérales, réouvert des ambassades puis accueilli des membres de groupes exilés qualifiés de "terroristes" par ces prédécesseurs.
A l’avenir, le premier ministre prévoit développer une économie dirigée par l’Etat et a promis d’ouvrir des élections législatives inclusives d’ici mai 2020. Dans son communiqué, le comité Nobel a également souligné l'investissement du premier ministre éthiopien dans d’autres processus de paix, comme dans la guerre civile au Soudan, ou entre le Kenya et la Somalie.

Abiy Ahmed succède ainsi aux lauréats de 2018, Denis Mukwege et Nadia Murad, qui avaient été récompensés pour leur implication contre les violences sexuelles comme arme de guerre. 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires