Sonne ins haus

News

Le parfait bébé aryen était juif

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 3 Juillet 2014

Le bébé censé représenter le parfait bébé aryen en couverture d'un magazine nazi était en réalité juif. C'est ce qu'a révélé le quotidien allemand "Bild" le 1er juillet dernier.

L’enfant choisi pour figurer en couverture du magazine nazi Sonne ins haus (Du soleil dans la maison) était en réalité… un bébé juif, selon le quotidien allemand Bild du 1er juillet dernier. Choisi par Joseph Goebbels en personne – l’un des plus grands dirigeants du régime totalitaire - le chérubin était censé représenter le parfait petit bébé aryen.###twitter###En 1935, les parents de Hessy Taft, 6 mois, sont allés faire immortaliser le visage poupon de leur bébé chez l'un des plus prestigieux photographes de Berlin. Quelques mois plus tard, ils retrouvent la bouille de leur chérubin en couverture du magazine nazi. "Mes parents étaient horrifiés. Ils ne comprenaient pas ce qu'il se passait. Ma mère s'est précipitée chez le photographe pour lui demander des explications", a expliqué Hessy Taft dans la vidéo ci-dessous. Discrètement, l'auteur du fait a avoué à la maman avoir délibérément livré la photo d’un enfant juif aux Nazis, qui demandaient une sélection des 10 meilleures photos de bébé pour un concours de beauté. "Je n'ai pas résisté au plaisir de leur faire cette blague", a admis le photographe. Une plaisanterie qui sonne aujourd’hui comme un joli pied-de-nez au Troisième Reich.

Découvrez le témoignage de Hessy Taft :

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

Anne-Yasmine Machet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus