Le pape François dit "non" aux femmes prêtres et appelle au respect des homosexuels

Le pape François dit "non" aux femmes prêtres et...

Le pape François dit "non" aux femmes prêtres et appelle au respect des homosexuels

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 31 Juillet 2013

Hier dans l’avion qui le ramenait en Italie, le pape François n’a pas hésité à aborder les sujets de société. S’il a appelé au respect des homosexuels, il a déclaré que la "prêtrise" ne serait pas autorisée aux femmes.

Plus le temps passe et plus le pape François affirme son style et son caractère. Hier, dans l’avion qui le ramenait du Brésil vers Rome, le pontife argentin - qui avait pourtant dit qu'il ne donnerait aucune conférence de presse car il n'aime pas les interviews - a répondu pendant une heure aux questions de 70 journalistes. Et lorsqu’est venu la question des femmes et leur accès à la prêtrise, la réponse a été claire : "L’Eglise a parlé et a dit non, Jean Paul II l’a dit avec une formulation définitive, cette porte est fermée", a rapporté le site La Vie.###twitter###

C’était la première fois que le pape François s’exprimait sur cette question, et il en a profité pour parler plus en détails de la place des femmes au sein de l’Eglise. Selon lui, il faut repenser leur rôle : "Le rôle de la femme dans l’Eglise n’est pas seulement la maternité, la mère de famille, il est plus fort, c’est celui de l’icône de la Vierge, celle qui aide à faire grandir l’Eglise. (...) On ne peut imaginer une Eglise sans femmes actives. (...) Il faut une profonde théologie de la femme".

Pendant la conférence de presse, le pape François a aussi répondu à une question sur l’existence d’un "lobby gay" au sein de l’Eglise. Sans porter de jugement moral et sans insister sur l’opposition de l’Eglise au mariage des homosexuels, le pape François est resté accueillant et respectueux : "Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger ? (…) Nous devons être frères". Et pour revenir sur l’existence d’un lobby, le pontife a d’abord plaisanté - "Je n’ai encore rencontré personne au Vatican qui me montre une carte d’identité avec écrit gay" - avant d’expliquer que peu importe le lobby, ces groupes ne sont jamais "bons".

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse dans cette vidéo :

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Morgane Champommier

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus