Des femmes manifestent contre les féminicides en Argentine

News

Le harcèlement de rue est désormais pénalisé à Buenos Aires

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 15 Décembre 2016

Dans la capitale argentine, où la violence machiste est omniprésente, le harcèlement de rue va être puni comme un délit.

Selon Le Monde, le harcèlement de rue sera désormais considéré comme un délit à Buenos Aires. En Argentine, la violence envers les femmes sévit trop fréquemment et le harcèlement de rue est très répandu. Dans ce pays, les piropos (flatteries de rue) sont monnaie courante, même si elles n'enchantent en rien les femmes qui en font l'objet. Le parlement du district fédéral de la ville de Buenos Aires a donc mis fin à cette banalisation du harcèlement en votant une loi répressive le 7 décembre 2016. Depuis ce jour, le harcèlement de rue est donc considéré comme un délit et peut-être passible d'une amende de 60 euros ou de 10 jours de travail communautaire.

Cette loi visera donc à punir ceux qui “harcèlent, maltraitent ou intimident”, portant ainsi atteinte à “la dignité, la liberté, la libre circulation et le droit à l’intégrité physique ou morale des personnes, en fonction du genre, de l’identité et/ou de l’orientation sexuelle”. Cependant, les femmes argentines doutent de l'efficacité de cette loi car la culture machiste a toujours primé dans leur pays. 

Chloé Maurin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus