Les bébés commencent à apprendre le langage dans le ventre de leurs mères!

News

Le fœtus peut reconnaître des mots !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 2 Septembre 2013

Une nouvelle étude, publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, confirme que les fœtus reconnaîssent des mots avant la naissance.

On savait déjà que le fœtus pouvait reconnaitre la voix de sa mère ou encore les séries télévisées qu’elle regarde pendant sa grossesse... Le 26 août dernier, une équipe de chercheurs finlandais et néerlandais a découvert que le bébé commence à apprendre des mots avant même sa naissance. ###twitter###

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont donné à une quinzaine de couples un CD de 8 minutes dans lequel le mot inventé "tatata" et deux variantes ("tatota" et "tatata" prononcé avec une intonation différente) sont répétés des centaines de fois, entrecoupés de mélodies sans parole. Ils ont demandé à 17 futurs parents de diffuser ce CD cinq à sept fois par semaine à partir du 29ème mois de grossesse, lorsque le système auditif du fœtus est développé. En tout, c’est plus de 25 000 fois que les fœtus ont entendu ce mot et ses variantes avant leurs naissances.

Une fois venu au monde, les chercheurs ont étudié l'activité des cerveaux de ces nouveau-nés et leurs réactions à la prononciation du mot inventé. Les résultats de l’expérience, publiés dans Proceedings of the National Academy of Sciences le 26 août dernier, ont prouvé que les 17 bébés qui ont entendus le CD ont reconnu le mot inventé et ses variantes alors que les 16 autres bébés du groupe témoin ne les ont pas identifiés. "Lorsqu’on apprend un son, s’il est répété assez souvent, il s’imprime dans notre mémoire et ce souvenir s’active quand on entend ce même son à nouveau" explique Eino Partanen de l’University d’Helsinki qui cosigne l’étude. Les scientifiques mettent tout de même en garde les couples qui attendent un heureux évènement et conseillent de ne pas trop exposer les bébés à des environnements trop bruyants qui pourraient perturber l’apprentissage du langage des enfants. Il ne suffirait donc pas de lire du Molière à son fœtus pour que son bébé naisse intelligent ! Mais cette découverte pourrait à l'avenir permettre d'élaborer un traitement de la dyslexie... Affaire à suivre, donc.

Sophie Bouchet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus