SNOWDEN

News

Edward Snowden se lance dans la chanson

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 18 Avril 2016

Jean-Michel Jarre a invité l'homme le plus recherché du monde sur son dernier album.

Au rayon des featurings les plus improbables, il y avait Doc Gyneco et Bernard Tapie, Pavarotti et les Spice Girls, Larusso et Cypress Hill.  Il y a maintenant Jean Michel Jarre,  grand gourou de la musique électronique… et Edward Snowden, grand gourou des whistleblowers. En octobre dernier, Jean Michel Jarre avait donné une interview au Guardian – le journal qui avait relayé les informations secrètes sur la NSA fuitées par Snowden en 2013. Il en avait profité pour demander à la rédaction de le mettre en contact avec l’homme le plus recherché du monde (qui est fan de musique électronique) pour lui proposer un track "obsédant, qui essaie d’illustrer l’idée de cette quête folle du big data d’un côté, et de l’autre cette chasse à l’homme par la CIA, la NSA et le FBI de l’autre"

Après une conversation sur Skype de 90 minutes, ils se mettent d’accord sur l’idée, et Jarre part à Moscou retrouver Snowden pour l’enregistrer. "Je voulais le filmer, parce que je veux jouer le morceau sur scène. Je pense que c’est important si je joue à des festivals devant un public jeune que les idées du morceau soient promues et exposées. On a passé trois heures ensemble, on l’a filmé, on a parlé de plein de choses."

Il qualifie Snowden de "héros de notre temps", et le compare à sa mère résistante. Le titre s’appelle "Exit". A écouter ici.

 

Source image: pinterest thehomelessromantic.com

 

VF

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus