Le bacon et les saucisses rendraient les hommes moins fertiles

Le bacon et les saucisses...

Le bacon et les saucisses rendraient les hommes moins fertiles

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 22 Octobre 2013

Des chercheurs américains ont démontré que les hommes qui mangeaient des saucisses et du bacon régulièrement auraient des spermatozoïdes de moins bonne qualité.

Le bacon et les saucisses ne seraient pas uniquement mauvais pour votre cholestérol. A l’occasion d’une conférence de l’American Society for Reproductive Medicine à Boston, des spécialistes d’Harvard ont démontré que manger du bacon et des saucisses diminueraient la qualité des spermatozoïdes, rendant les hommes moins fertiles.###twitter###

L’étude a été réalisée sur 156 volontaires qui avaient fourni des détails sur leur alimentation. Une "association négative" aurait été décelée entre la qualité du sperme et la consommation de saucisse et de bacon. Le docteur Jorge Chavarro, l’un des auteurs, en a conclu que "les hommes qui mangent seulement une tranche de bacon ou une saucisse de viande par jour ont 30 % moins de spermatozoïdes normaux que les hommes qui ne consomment pas ce type d’aliments."

Les hommes devraient donc éviter certains aliments et en favoriser d’autres, comme le poisson à chair blanche qui aurait un effet positif sur la qualité des spermatozoïdes. Certes il est important de préconiser la santé avant tout, mais du poisson au petit-déjeuner, c'est quand même moins sympa que du bacon...

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Hélène Pagesy

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus