Les Marseillais W9

News

Le "Bachelor" et "Les Marseillais" jugés sexistes par le CSA

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Les chaines NT1 et W9 qui diffusent les émissions "Bachelor" et "Les Marseillais" ont été mises en garde par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ce mercredi 15 juin 2016. Explications.

Le Bachelor et Les Marseillais seraient-ils sexistes ? Il semblerait que oui selon le CSA. Dans des lettres envoyées aux deux chaines ce mercredi 15 juin 2016, le Conseil supérieur de l'audiovisuel explique que ces programmes seraient contraires à la loi du 4 août 2014. Celle-ci garantit "une juste représentation des femmes et des hommes en luttant contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, et les images dégradantes.

Chez Le Bachelor, l’émission diffusée sur NT1 dans laquelle le gentleman célibataire doit choisir une épouse parmi les candidates, c’est la cérémonie de la rose qui pose problème au CSA. Il explique ainsi que cette séquence est "susceptible de porter atteinte à l’image des femmes. En effet, elle exacerbe l’assujettissement d’un groupe de jeunes femmes au bon plaisir d’un homme, mettant ainsi en avant une volonté de dépendance dévalorisante de leur part."

Dans Les Marseillais, l’émission diffusée sur W9 regroupant des jeunes hommes et femmes au sein d’une villa, le CSA "a constaté que certaines scènes portaient directement atteinte à l’image des femmes, notamment dans l’épisode du 27 avril 2016, lorsque les candidats de l’émission présentent à un nouvel arrivant les candidates et lui demandent de les classer selon une démarche dégradante puisqu’elles se trouvent réduites à leur apparence."

De manière plus générale, le CSA s’inquiète "de la tonalité et des ressorts" de ces émissions "qui conduisent à favoriser la diffusion de séquences, de dialogues, d’images et de postures de nature à donner une représentation des femmes marquée par des stéréotypes dévalorisants."

Sachant que ce genre de programme est majoritairement regardé par les plus jeunes, on comprend la décision du CSA. Reste maintenant aux chaines de s’assurer qu’elles respecteront dorénavant la loi pour ne pas voir leurs émissions reléguées en deuxième partie de soirée.

Géraldine Verheyen

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus