L’Alabama vote pour une interdiction quasi-totale de l’avortement L’Alabama vote pour une interdiction quasi-totale de l’avortement

News

L’Alabama vote pour une interdiction quasi-totale de l’avortement

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 15 Mai 2019

Mercredi 14 mai 2019, le Sénat de l'Alabama a voté la loi anti-IVG la plus restrictive de l'histoire des Etats-Unis. Elle prévoit notamment des peines de prison pour tout médecin pratiquant des interruptions volontaires de grossesse.

Les Etats-Unis seraient-ils en passe d'interdire le droit à l'avortement ? Après une première loi répressive dans l’Etat de Georgie signée le 7 mai dernier, le Sénat d’Alabama a à son tour légiféré contre l'interruption volontaire de grossesse. C'est à 26 voix contre 6 que mardi 14 mai 2019, les élus locaux ont approuvé un texte de loi qui interdit aux médecins de pratiquer une IVG. Cela est désormais passible d'une peine d’emprisonnement, allant de 10 à 99 ans.

Même en cas de viol ou d’inceste, avoir recours à un avortement est maintenant considéré comme un crime dans cet état du sud-est des Etats-Unis. La seule exception que prévoit ce texte porte sur un danger vital que pourrait encourir une femme porteuse de grossesse. Pour que la loi soit effective, il ne manque plus que la signature de Kay Ivy, gouverneur républicaine de l'Etat. Cette élue n’a pour l'instant pas annoncé publiquement si elle soutenait ou non ce texte.

"L'Alabama est est à 48,5% masculine. Les 22 sénateurs ayant voté pour la restriction à l'avortement sont à 100% des hommes. Cela doit être une coïncidence."

Christelle Murhula

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires