La sieste en entreprise devrait-elle être obligatoire ? La sieste en entreprise devrait-elle être obligatoire ?

News

La sieste en entreprise devrait-elle être obligatoire ? par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Vous dormez peu ? Vous avez du souci à vous faire pour votre santé et même pour votre vie, selon une nouvelle étude américano-britannique. On vous donne les arguments pour demander une pause sieste à votre employeur.

Avis aux couche-tard : votre santé est en train de prendre un sacré coup. Une étude des universités de Surrey, en Angleterre, et Northwestern, à Chicago, révèle que si vous manquez de sommeil, vous avez plus de chance de mourir prématurément. Publiée le 12 avril 2018 dans le journal Chronobiology International, l’enquête a été menée sur une durée de 6 ans, auprès de 433 000 participants. Un nombre qui a pas mal diminué au fil de l’étude puisque plus de 10 000 morts ont été enregistrés par les scientifiques, dont 10% de couche-tard. Dans son rapport, l’équipe de recherches enfonce un peu plus le clou : selon elle, les noctambules sont plus susceptibles de développer des troubles psychologiques, du diabète et même une addiction à la drogue et à l’alcool. "Une affaire de santé publique qu’on ne peut plus ignorer", affirme Malcolm von Schantz, professeur de chronobiologie à l’Université de Surrey. Qui encourage désormais les employeurs à réagir pour le repos de leurs travailleurs : "On devrait laisser les couche-tard commencer et finir leur travail plus tard", affirme-t-il à The Independent. Et le changement d’heure de mars n’arrange rien : "Il y a plus de cas de crises cardiaques, après le passage à l'heure d'été", explique le professeur. Et vous qui vous réjouissiez du retour des beaux jours...

La France n’aime pas les dormeurs

Mais pas de panique, une solution existe : depuis 1995, la NASA recommande une pause quotidienne de 26 minutes, et ce, dans le silence total. Malheureusement, en France, seulement 12% des sociétés sont d'accord pour que les salariés dorment au travail, selon une étude Opinionway publiée en 2016. Mais si la sieste dans l’open-space n’est pas culturellement acceptable dans l’Hexagone (contrairement au Japon, où un employé qui dort est un employé investi), quelques entreprises mettent toutefois en place des espaces dans leurs locaux. C’est le cas sur le site Renault des Hauts-de-Seine et au siège parisien de la compagnie Danone France, qui ont tous deux discrètement ouvert des salles de repos. Des lieux qui contribueraient à une augmentation de 35% de la productivité des employés, toujours d'après Opinionway. Alors si votre employeur estime que dormir au taf, c’est pour les flemmards, répondez-lui que c’est une question de vie ou de mort, mais aussi de porte-monnaie. 

via GIPHY

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.