Frédérique Bel pose nue sur Twitter pour défendre le droit à l'IVG

News

Frédérique Bel poste une photo d'elle nue sur Twitter pour défendre le droit à l'IVG

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

L'actrice Frédérique Bel a fait le buzz en postant une photo d'elle nue sur Twitter, le 19 janvier 2014. La raison ? Elle réclame le droit à disposer de son corps et conteste le projet de loi espagnol qui restreint radicalement le droit à l'avortement.

L'ex-mannequin Frédérique Bel a défendu son opinion de manière atypique sur Twitter, le dimanche 19 janvier dernier. En effet, pour montrer son désaccord avec les 16.000 personnes ayant manifesté à Paris pour s'opposer à l'assouplissement de la législation sur l'avortement, elle a publié une photo d'elle nue sur le réseau social :

Le tweet la montre donc complétement dénudée, une bouche cachant son sexe, avec en légende : "J'emmerde profondément et sérieusement ceux qui veulent m'empêcher de disposer de mon corps : Ma chatte."###twitter### Mais elle ne s'est pas arrêtée là, puisqu'elle a twitté, quelques minutes après, sa colère face au projet de loi visant à restreindre les droits sur l'avortement en Espagne, en ne le tolérant qu'en cas de viol ou de danger pour la santé physique ou mentale de la mère ou de l'enfant, adopté par le gouvernement. En France en revanche, l'Assemblée nationale a tranché dans le sens opposé, le mardi 21 janvier : elle a décidé que l'IVG était "un droit à part entière", et a ainsi supprimé la notion de détresse contenue dans la loi Veil de 1975.

Quelques tweets de Frédérique Bel sur Twitter :

 

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Mélanie Caous

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus