J.J Abrams et Jordan Peele donnent leur salaire pour contrer la loi sur l'avortement en Géorgie J.J Abrams et Jordan Peele donnent leur salaire pour contrer la loi sur l'avortement en Géorgie

News

J.J. Abrams et Jordan Peele donnent leurs salaires pour contrer la loi sur l'avortement en Géorgie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 24 Mai 2019

Les deux réalisateurs américains J.J. Abrams ("Star Wars" ) et Jordan Peele ("Get Out") s’unissent pour lutter contre le projet de loi sur l’avortement de l’Etat américain de Géorgie. Cette législation contribue à la criminalisation de l’IVG.

Mardi 7 mai, le gouverneur républicain de Géorgie, Brian Kemp, a signé la loi HB 481 qui vise à interdire l’avortement après six semaines de grossesse. Cette mesure anti-avortement interdit au corps médical de mettre un terme à une grossesse dès que l’on peut détecter un battement de cœur fœtal, soit environ deux semaines de retard de règles. Les personnes ayant recours à la l’IVG illégalement seront exposées à la peine de mort et à la prison à perpétuité. C’est contre cette loi restrictive que les réalisateurs J.J. Abrams et Jordan Peele veulent agir. Les deux cinéastes, dont la série HBO Lovecraft Country commencera bientôt à être tournée dans cet État, ne retireront pas la production de la ville d'Atlanta, mais feront don de leurs salaires aux associations Union américaine pour les libertés civiles et Fair Fight Georgia qui oeuvrent pour des élections libres et justes. Cette somme servira à financer la lutte contre l’adoption de cette loi, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2020.

En prenant position sur le sujet, J.J. Abrams et Jordan Peele rejoignent la révolte des célébrités hollywoodiennes. Plus de cinquante stars, à l’initiative d’Alyssa Milano, ont menacé de boycotter la Géorgie si la loi était actée. En effet, cet État est devenu une destination de choix pour les tournages hollywoodiens. Un marché qui rapporte 9 milliards de dollars chaque année. Des revenus sans lesquels l'économie de la Géorgie pourrait être déstabilisée. 

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires