instagram Jennifer Pawluck instagram Jennifer Pawluck

Une Montréalaise...

Une Montréalaise arrêtée pour une photo Instagram

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Jennifer Pawluck, 20 ans, a été arrêté après la publication d'une photo Instagram représentant Ian Lafrenière, le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Si Jennifer Pawluck, 20 ans, est une habituée des manifestations contre la hausse des droits de scolarité, ce qui lui a valu d'être interpellée trois fois lors d'arrestations de masse depuis l'an dernier, elle n'a rien d'une grande criminelle… Pourtant, hier mercredi 3 avril vers 10h du matin, elle a vu non sans surprise trois policiers débarquer chez elle et l'emmener quatre heures au poste avec un mandat l'accusant d'avoir proféré des menaces envers le porte-parole bien connu du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). En effet, fin mars, Jennifer Pawluck a pris une photo d'un tag, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal représentant Ian Lafrenière, le porte-parole du SPVM, avec une balle dans la tête. "Plusieurs de mes amis n'aiment pas la police, dit-elle. J'ai pensé que ce serait drôle de mettre la photo sur Instagram. Je ne sais même pas qui c'est, Ian Lafrenière" s'est-elle ensuite défendue. En attendant, tandis que l'affaire fait scandale dans la jeunesse Montréalaise qui en appelle à la liberté d'expression, Jennifer Pawluck devra comparaître au tribunal le 17 avril où elle entend contester l'accusation et plaider non coupable pour son chef d'accusation : "harcèlement criminel".

--> Retrouvez plus de news Glamour !

 

B.K.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus