Impôts : le mariage ou le Pacs ne sont pas toujours des solutions efficaces pour payer moins d’impôts Impôts : le mariage ou le Pacs ne sont pas toujours des solutions efficaces pour payer moins d’impôts

News

Impôts : le mariage ou le Pacs ne sont pas toujours des solutions efficaces pour payer moins d’impôts

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 21 Novembre 2019

D’après un rapport de l’Insee publié ce mardi 19 novembre, des millions de couples payeraient moins d’impôts s’ils vivaient "simplement" en union libre.

2 millions de Pacs ont été signés depuis sa création, il y a vingt ans. En France, en 2017, on en comptait 193 950 contre 233 915 mariages. Bref, les unions d’amour ont encore de beaux jours devant elles. Moins "important" que le mariage, le Pacs demeure, dans l’imaginaire collectif, un moyen administratif pour payer moins d’impôts. Et si c’est vérifiable pour une grande majorité des cas, c’est presque avec stupeur que nous découvrons que 2,5 millions de couples, soit 9% des ménages, paieraient moins d’impôts s’ils vivaient en union libre, ou en "simple" concubinage. Des chiffres issus d’une étude de l’Insee relayée par Le Parisien, le 19 novembre dernier. 

Qui sont donc les perdants de ce système ?
Selon l’Insee, ces 2,5 millions de ménages sont perdants "principalement en raison du mécanisme fiscal de la décote, mais également de la non conjugalisation de certains plafonds de crédits et réductions d'impôt". Ainsi, ils se concentrent majoritairement parmi les couples aux revenus médians ou plutôt aisés.
12% des ménages ne perdent ou ne gagnent quant à eux rien sur le plan fiscal. Il s’agit de ceux aux revenus équivalents, ou de ceux qui ne sont pas imposables. 

Au quotidien de rappeler que la majorité des ménages français, soit 54% d’entre eux, ne sont ni mariés ni pacsés. Parmi eux, les personnes seules, les familles monoparentales et les couples en union libre, avec ou sans enfants. 

Avant d’envisager le Pacs pour faciliter vos dépenses, pensez donc à faire une simulation sur le site impots.gouv.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires