Homophobie : un spot de prévention français dénonce la purge contre les homosexuels en Tchétchénie Homophobie : un spot de prévention français dénonce la purge contre les homosexuels en Tchétchénie

News

Homophobie : un spot de prévention français dénonce la purge contre les homosexuels en Tchétchénie par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 4 Août 2019

En 2017, le journal Novaïa Gazeta révélait que des purges contre les homosexuel.le.s étaient organisées par Ramzan Kadirov, le président tchétchène. Aujourd’hui, et alors que de nouvelles exécutions ont eu lieu récemment dans le pays, un spot de prévention français revient sur ce drame.

En 2017, le journal russe Novaïa Gazeta était le premier à tirer publiquement la sonnette d’alarme et à tenter de faire la lumière sur les purges anti homosexuel.le.s effectuées en Tchétchénie par le président Ramzan Kadirov. Des actes de barbarie qui se terminaient dans des camps de concentration où les personnes LGBTQI+ étaient torturées. L’homme politique ne s’en cachait d’ailleurs pas puisque la même année il avait déclaré : "Votre enfant est homo, réglez ça vous-même ou l’État s’en chargera". C’est ainsi que plusieurs familles ont été vivement encouragées à exécuter leurs proches gays ou lesbiennes pour "sauver leur honneur".

Deux ans après la révélation de l’existence de ces purges et de plusieurs camps de concentration, un spot de prévention français vient à nouveau alerter les autorités. Mise en ligne le 3 août 2019, la vidéo entend marquer les esprits et dénoncer les violences faites aux homosexuel.le.s en Tchétchénie. Intitulée Purge, elle est à l’initiative de Joss Berlioux, le comédien qui joue le rôle du fils, et a été réalisée par l’acteur David Coudyser. Elle met donc en scène une famille française- un père, une mère et leurs deux enfants-, dans leur appartement. Soudain, des sirènes de police retentissent et le père demande à sa fille d’aller chercher son frère avant de sortir une arme d’un tiroir. Ils n’ont alors "pas le choix, ils arrivent". Sous entendu : ils doivent tuer leur fils homosexuel eux-mêmes avant que la police ne le fasse ou ne le torture dans un camp. Un clip brutal, extrêmement violent et très difficile à regarder qui se termine par le message suivant : "Ceci est une fiction ici… mais une réalité ailleurs".

Prochaine étape : réussir à faire diffuser plus largement le spot afin d’interpeller les pouvoirs publics sur cette situation de plus en plus dramatique. En janvier 2019, l’association russe LGBT Network avait déjà averti qu’une deuxième purge était en cours en Tchétchénie et qu’elle avait d’ores et déjà fait deux morts. 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires