Homophobie dans le sport : pourquoi il est important que les footballeurs s’engagent Homophobie dans le sport : pourquoi il est important que les footballeurs s’engagent

News

Homophobie dans le sport : pourquoi il est important que les footballeurs s’engagent par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 22 Mai 2019

Ce mercredi 22 mai 2019, Antoine Griezmann fait la couverture du magazine LGBTQI+ "TÊTU". Et confirme son engagement dans la lutte contre l’homophobie dans le football, déjà évoqué dans le docu "Footballeur et homosexuel, au cœur du tabou". Des propos qui, s'ils semblent banals, marquent une réelle avancée dans un milieu discriminant.

Il est (enfin) l’heure de prendre la parole. Ce mercredi 22 mai 2019, le champion du monde aux deux étoiles, Antoine Griezmann, fera la couverture du magazine LGBTQI+ TÊTU et portera un message clair : "L’homophobie dans le foot, ça suffit !". Une prise de position forte, et qui apparaît comme nécessaire dans un milieu où l’homophobie règne encore. Dernier exemple en date : le 18 mai 2019, à l’occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie, la Ligue de football professionnel a demandé aux capitaines, entraîneurs et arbitres participant à la 37ème journée de championnat, de porter un brassard aux couleurs de la communauté LGBTQI+, mais la consigne n’a pas été respectée partout, ceux qui avaient décidé de le porter se faisant même violemment insulter sur Twitter.


Si Antoine Griezmann n’est pas le premier joueur en Une de ce magazine – David Ginola l’a fait en 2011 et Olivier Giroud, en 2012 –, leur notoriété n’était pas aussi grande que celle de "Grizou". Surtout, leurs deux prises de position ne s’inscrivaient pas dans la même démarche engagée que celle du joueur français de 28 ans, qui a déjà pris la parole dans le documentaire Footballeur et homosexuel, au cœur du tabou, diffusé sur France 2 le 14 mai 2019.

Devant les caméras de Yoann Lemaire, premier footballeur à avoir dévoilé son homosexualité en France (et à avoir été viré de son club pour cela), Antoine Griezmann n’a en effet pas hésité à condamner fermement l’homophobie qui règne dans le football. A la question "que feriez-vous si un de vos coéquipiers était homosexuel ?", il a répondu du tac au tac : "Je l’encouragerais à être fier et heureux. Je pense que ça pourrait ouvrir la porte à d’autres et je ferais tout pour être autour de lui et montrer que c’est normal". Des lieux communs ? Peut-être, mais il reste le premier joueur très médiatisé (et le seul pour le moment) à avoir accepté de parler à cœur ouvert devant les caméras d’une chaîne aussi mainstream que France 2.
Dans un milieu qui a encore du mal à voir ses mentalités évoluer, il est important que les jeunes joueur.se.s et adhérent.e.s puissent se référer à des figures grand public. Pour qu’enfin, le milieu du football vive avec son temps.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires