Grève illimitée : voici les lignes de métro et de train concernées par le mouvement Grève illimitée : voici les lignes de métro et de train concernées par le mouvement

News

Grève illimitée : voici les lignes de métro et de train concernées par le mouvement par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 9 Novembre 2019

Le 5 décembre 2019 marquera le début d’une grève annoncée il y a quelques semaines par les syndicats de la RATP et de la SNCF. Un mouvement social illimité et reconductible qui s’apprête à bouleverser le quotidien des usager.e.s. Voici les lignes impactées.

C’est certainement le début de longues semaines de galère qui s’annonce. Le 5 décembre 2019, une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites touchera l’Hexagone. Le mouvement social illimité et reconductible bloquera la majeure partie des transports en commun parisiens et franciliens et le trafic ferroviaire, la plupart des syndicats de la RATP et de la SNCF ayant appelé à le rejoindre. 

À Paris, les perturbations commenceront dès le 4 décembre 2019 à partir de 22h et concerneront toutes les lignes, à l’exception des deux automatisées, la 1 et la 14. Ainsi, les métros 2, 3, 3 bis, 4, 5, 6, 7, 7 bis, 8, 9, 10, 11, 12 et 13, les RER A et B et les tramways T1, T2, T3a, T3b, T5, T6, T7, T8 circuleront au ralenti. Certains devraient même rester à l’arrêt toute la journée. Quelques lignes de bus et de Noctilien de la région parisienne seront également fortement impactées. La grève nationale affectera également le trafic des trains- TGV, TER, Intercité et Ouigo-, dans au moins treize régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, Corse, Grand-Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. La SNCF a d’ores et déjà annoncé que les voyageur.se.s concerné.e.s seraient entièrement remboursé.e.s par l’entreprise. Idem pour la RATP, qui a prévu des dédommagements si le service minimum n’est pas assuré, ce qui semble être le scénario le plus probable.

Une journée noire est donc à prévoir sur l’ensemble de la France le 5 décembre 2019. Si le mouvement de grève est bel et bien illimité, ce à quoi il faut s’attendre selon plusieurs syndicats, les usager.e.s vont devoir prendre leur mal en patience. Et demander à faire du télétravail. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires