Grève illimitée du 5 décembre : voici les mesures compensatoires de la région Ile-de-France pour venir en aide aux usagers Grève illimitée du 5 décembre : voici les mesures compensatoires de la région Ile-de-France pour venir en aide aux usagers

News

Grève illimitée du 5 décembre : voici les mesures compensatoires de la région Ile-de-France pour venir en aide aux usagers

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 26 Novembre 2019

A une semaine de la très redoutée grève du 5 décembre 2019 qui promet notamment de perturber les usagers des réseaux de transports de la RATP et de la SNCF, Valérie Pécresse la présidente de Ile-de-France Mobilités a dévoilé des mesures compensatoires afin d’aider les concernés à faire face à ce jeudi noir.

Les syndicats de la RATP et de la SNCF l’ont annoncé, le 5 décembre prochain débutera un mouvement de grève illimité afin de lutter contre la réforme des retraites. Celle-ci risque fortement de chambouler les habitudes des usagers de toute la France et particulièrement des Franciliens. En effet, le service ne sera pas assuré dans une grande majorité des transports en commun d’Ile-de-France et le trafic de nombreuses lignes ferroviaires risque d’être perturbé. Afin d’essayer de pallier à cette journée de galère qui s’annonce, Valérie Pécresse présidente de la région Ile-de-France Mobilités a annoncé la mise en place d’un "plan transport" dont les mesures ont été dévoilées le dimanche 24 novembre 2019 par le JDD

Parmi celles-ci, l’Ile-de-France Mobilités et la région s’engagent dans un premier temps à garantir la gratuité du covoiturage en prenant en charge tous les déplacements effectués en covoiturage par le biais d’entreprises partenaires telles que BlablaLines, Covoit’ici, Karos, Klaxit ou OuiHop’

Si vous préférez opter pour le vélo afin de vous déplacer pendant le mouvement social, Valérie Pécresse a annoncé qu’un mois d’abonnement Véligo (service de location de vélos électriques) serait offert pour tout abonnement de six mois. Le tarif mensuel passera ainsi de 40 euros à 33 euros. 
Les Franciliens qui auront carrément décidé d’investir dans l’achat d’un vélo électrique se verront eux gratifiés d’une aide financière à hauteur de 500 euros (pour tout achat effectué à partir du 1er décembre). Le remboursement sera toutefois rétroactif et effectif pas avant février 2020. 

Enfin, le télétravail sera également de rigueur durant cette période. Toutes les entreprises de la région sont appelées à encourager leurs employés à travailler à distance. 
La présidente de la région demande aussi au gouvernement d’essayer de faire en sorte "que le service minimum soit installé en France" afin de ne pas bloquer le pays. "Aujourd'hui, il n'est que contractuel entre la RATP, la SNCF et Île-de-France Mobilités. S'il n'est pas garanti aux heures de pointe, je demanderai qu'ils remboursent les voyageurs" a-t-elle déclaré.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires