Grève : à quoi vous attendre si vous devez prendre l’avion le 5 décembre 2019 ? Grève : à quoi vous attendre si vous devez prendre l’avion le 5 décembre 2019 ?

News

Grève : à quoi vous attendre si vous devez prendre l’avion le 5 décembre 2019 ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 28 Novembre 2019

C’est le sujet de conversation principal du moment en France : la grève du 5 décembre 2019. Illimitée à la RATP, possiblement reconductible à la SNCF, difficile de s’y retrouver. Surtout qu’un mouvement social des personnels aériens au sol est également à prévoir.

Le 5 décembre 2019 sera une journée noire en France, et pas seulement dans la capitale. Car si la RATP a annoncé il y a quelques semaines une grève illimitée pour protester contre la réforme des retraites, la SNCF a rejoint le mouvement pour une journée de mobilisation massive dans la foulée. Et voilà que les personnels aériens au sol ont également rejoint le mouvement, plusieurs syndicats ayant appelé à la grève. Par les rails et donc désormais par les airs, il va être très compliqué de se déplacer en France et ce, dès le 4 décembre 2019 dans la soirée.

Premièrement, l’accès aux aéroports parisiens ne se fera que très peu par les transports en commun puisque les RER et les TGV circuleront au ralenti, voire pas du tout.  Le RER B, qui dessert d’ordinaire Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, ne devrait normalement pas rouler du tout. Le Bus Direct, qui relie les deux aéroports depuis plusieurs arrêts à Paris (gare Montparnasse, Trocadéro, place de l’Étoile...), a indiqué sur son site que ses "services resteraient inchangés les jours de grève, [mais que] des perturbations de circulation seraient possibles". Prendre un avion ce jour en France sera donc aussi mission impossible.

Et concernant les remboursements, pas d’illusion. Pour les voyageur.se.s ayant réservé leurs billets de train et d’avion séparément, il sera très difficile de se faire dédommager. Les grèves étant prévues depuis longtemps, impossible d’évoquer leurs caractères imprévisibles. Pour celles et ceux qui auraient un billet train + vol, proposé par le service TGV Air, les choses sont un peu différentes. L’offre, qui concerne dix-neuf gares en régions (Bordeaux, Marseille…) et quelques compagnies aériennes comme Air France et Qatar Airways, permet de réserver des billets couplés et dans ce cas, les utilisateur.trice.s pourront bénéficier de remboursements. Plusieurs compagnies ont d’ores et déjà pris leurs dispositions. Ainsi, Air France permettra à ses client.e.s d’anticiper leurs trajets entre le 28 novembre et le 4 décembre 2019 ou de le reporter jusqu’au 12 décembre 2019. Air Transat et Air Caraïbes ont quant à elles décidé de fermer leurs réservations. La première ne traitera aucune demande le 5 et 6 décembre 2019 et la seconde a décidé de voir plus loin et ne vendra aucun billet jusqu’au 12 décembre 2019. "Les passagers ayant réservé leurs billets en amont du préavis de grève sont contactés par la compagnie et se voient proposer un départ anticipé sans frais", assure le service de communication.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires