Grammy Awards 2018 : les 6 moments les plus mémorables de la cérémonie

News

Grammy Awards 2018 : les 6 moments les plus mémorables de la cérémonie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Ça y est, les Grammy Awards, c’est fini et cette 60e cérémonie a eu son lot de moments marquants.

#1 Kendrick Lamar enchaîne les rimes contre le racisme  

L’intro puissante de la cérémonie a été signée Kendrick Lamar. Dans un medley de son album DAMN, sorti en avril 2017, le rappeur a adressé un message coup de poing en faveur du mouvement Black Lives Matter, qui lutte contre les violences policières racistes. A la fin de sa performance, plusieurs faux coups de feu ont retenti… abattant symboliquement chacun de ses danseurs, les uns après les autres. 


#2 L’ouverture cash de Janelle Monae 
 

Pour annoncer la montée de Kesha sur scène, Janelle Monae n'a pas tourné autour du pot plaçant la cérémonie sous le signe de la lutte contre les violences sexuelles. "A ceux qui voudraient essayer de nous faire taire, nous offrons deux mots : c’est fini" ("Time’s Up", ndlr), s'est-elle exclamée. 


#3 La prière de Kesha

Émue aux larmes, la chanteuse a interprété son single "Praying" ("prier", ndlr) en soutien au mouvement #MeToo. Sur scène, elle était accompagnée de Cyndi Lauper, Camila Cabello, Andra Day, Julia Michaels, Bebe Rexha et du Resistance Revival Chorus, une chorale composée de plus de 60 femmes. En octobre 2014, elle avait révélé les abus sexuels qu'elle avait subis de la part de son producteur, Dr. Luke


#4 Lorde et son message d’espoir 

Si elle n’a pas choisi de porter de rose blanche, affichée par une majorité de stars, Lorde aopté pour  un autre symbole. Pour afficher son soutien au mouvement Time’s Up, la chanteuse a cousu un extrait du livre Inflammable Essays de Jenny Holzer dans le dos de sa robe. On peut y lire : "Gardez votre courage, car le pire est un signe que le meilleur est à venir". Au-delà de cet appel à la persévérance, les fans de Lorde s’insurgent et accusent la production des Grammy Awards de sexisme. Nommée pour la catégorie Meilleur Album de l’année avec son Melodrama, dans les bacs depuis juin 2017, Lorde n’a même pas eu le droit à une performance solo, contrairement à Bruno Mars et Kendrick Lamar. Au lieu d’interpréter un de ses titres, elle s’est vue proposer de participer à un hommage au chanteur Tom Petty, décédé en octobre 2017. Une offre qu’elle a refusée. Normal.



#5 L’hommage poignant aux victimes de l’attentat de Las Vegas  

L’émotion était à son comble lorsque les chanteurs Maren Morris et Eric Church se sont présentés sur scène au côté des Brothers Osborne, pour rendre hommage aux victimes de la fusillade survenue le 1er octobre 2017 à Las Vegas, lors d’un festival de musique country. Le duo Osborne était présent lors de l’attaque. 



#6 Blue Ivy recadre ses parents 

Cette soirée riche en émotion ne semble pas avoir atteint la petite Blue Ivy. Assise entre ses parents, Beyoncé et Jay-Z, la fillette de 6 ans n’hésitait à les remettre à leur place lorsqu’ils applaudissaient trop fort. Ça rigole pas !  


Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.