Grâce à RogerVoice, les personnes sourdes et malentendantes vont pouvoir passer des appels Grâce à RogerVoice, les personnes sourdes et malentendantes vont pouvoir passer des appels

News

Grâce à RogerVoice, les personnes sourdes et malentendantes vont pouvoir passer des appels par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 9 Octobre 2018

Depuis le lundi 8 octobre 2018, les personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques peuvent utiliser le service voix de leur téléphone pour passer leurs appels. Une petite révolution imposée par la loi "pour une République numérique".

Votée en 2016, la loi "pour une République numérique" favorise l’innovation et le développement d’une société numérique protectrice des droits des citoyens. Elle vise à garantir l’accès de tous aux opportunités liées au numérique. Désormais, elle impose à tous les opérateurs de permettre aux personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques, c’est-à-dire celles qui ont partiellement ou totalement perdu la capacité de communiquer, de pouvoir passer un appel.

Depuis ce lundi, les opérateurs qui appartiennent à la Fédération française des télécoms (Orange, Bouygues Télécom et SFR), sont tous dotés du service RogerVoice. L’application, disponible sur iOS et Android, permet aux clients atteints de déficiences auditives ou de troubles du langage d’enfin téléphoner comme tout le monde. Ainsi, au moment de passer leurs appels, elles verront s’afficher sur leurs écrans trois options différentes : intervention d’un interprète en langue des signes, "codeur en langue parlée complétée" ou appel visuel avec transcription du sous-titrage et correction par "un scribe". L’application est également capable de transcrire automatiquement la parole en texte et le texte en parole. Selon la loi, les opérateurs devront aussi offrir aux clients qui utilisent RogerVoice une heure de communication gratuite par mois. Une offre qui, après la formation de nombreux interprètes en langue des signes, sera étendue. En 2021, ce sera trois heures mensuelles, puis cinq en 2026. Une avancée importante pour les cinq millions de personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques en France.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus