Festival du houmous : 4 bonnes raisons d’en manger toujours plus Festival du houmous : 4 bonnes raisons d’en manger toujours plus

News

Festival du houmous : 4 bonnes raisons d’en manger toujours plus

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Jeudi 1er mars 2018, la ville de Manchester accueille le premier festival du houmous au monde. Et si vous manquiez de bonnes excuses pour en manger des kilos, on vous a fait un topo.

#1 Le houmous, c’est bon pour la santé

Pois chiches, crème de sésame, huile d’olive, citron, ail et cumin : selon vous, les ingrédients du houmous sont hyper healthy (mais vous considérez aussi que le Nutella est un fruit). Et la science vous donne raison : ce classique du régime méditerranéen est très riche en protéines et permet donc de lutter contre le grignotage entre les repas. Quant à sa haute teneur en fer et en vitamine C, elle boostera même les plus ramollos. Bonus : une étude américaine a démontré que le pois chiche possédait des vertus anti-cancer. Une info à dégainer quand vos potes vous "shameront" pour avoir léché le fond du plat.


#2 C’est tendance


Depuis un an, les adresses se multiplient à Paris. Alors on file chez Yafo, micro-resto du 10ème, où le houmous se déguste accompagné de pickles savoureux. Ou chez Chiche, dans le 10ème également, qui le propose en version "aubergines piquantes". Ou encore chez SoumSoum, "bar à houmous" végé du 4ème. Notre purée préférée s’invite aussi aux Bains du Marais, adresse mi-spa, mi-resto, qui vient de rouvrir ses portes et propose sa recette maison. Et à la Maison Noura, tout juste installée sur les Champs Elysées, qui le sert en trio : nature, aux olives de Kalamata et au pesto de persil. Evidemment, on n’oublie pas de poster son assiette sur Insta avec le tag #hummus, histoire d’enrichir les 1,3 millions de publications, toutes plus sexy les unes que les autres.

#3 Il amènera la paix dans le monde

Le Liban, Israël, la Palestine, la Grèce, la Turquie, la Jordanie, la Syrie et l'Égypte se font la guerre pour savoir qui l'a inventé. Sauf qu’une fois assis autour d’un plat, tout le monde kiffe et mange avec les doigts. C’est le sujet du docu "Make hummus, not war" ("Faites du houmous, pas la guerre"), réalisé en 2013 par Trevor Graham, qui croit en la réconciliation proche-orientale autour de l’assiette. En 2015, le patron du Hummus Bar, un resto au nord d’Israël, s’était même mis à diviser par deux la note des clients Juifs et Arabes venus partager un repas. Plus proche de nous, ce 1er mars 2018, la société libanaise de l’université de Manchester organise le premier festival du houmous, pour faciliter l'intégration des étudiants étrangers et parler mélange des cultures. Un petit pois chiche pour l’Homme, un grand pas pour l’humanité.

#4 C'est si facile à cuisiner

Si vous deviez rejouer la scène du frigo dans Neufs Semaines et Demi, c’est sûr, vous vous tartineriez de houmous. Et du fait maison, s’il vous plait. La recette est basique comme un rap d’Orelsan : on prend deux-cents cinquante grammes de pois chiches déshydratés, quatre gousses d’ail, un jus de citron, une demie cuillère de sel, cent-cinquante grammes de tahini (purée de sésame) et une cuillère de cumin moulu. Après avoir laissé les pois chiches tremper une nuit dans un saladier, on les rince et on les fait cuire dans une casserole d’eau frémissante pendant une heure. Le temps de mixer l’ail avec le jus de citron et le sel, de passer cette purée au chinois et d’ajouter le tahini et le cumin. Puis on incorpore douze centilitres d’eau froide en fouettant. Pour finir, on ajoute les pois chiches et on mixe. Les classiques pourront agrémenter leur plat avec une poignée de pignons et un peu de persil, les originales, avec un zeste de citron bio râpé et de la coriandre (les vraies gueudins tenteront l’option thon à l’huile - poivrons ou le houmous de betterave). 

C.C-M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus