Féminicides : Muriel Robin demande des comptes à Emmanuel Macron sur le plateau d’"On n’est pas couché" Féminicides : Muriel Robin demande des comptes à Emmanuel Macron sur le plateau d’"On n’est pas couché"

News

Féminicides : Muriel Robin demande des comptes à Emmanuel Macron sur le plateau d’"On n’est pas couché" par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 8 Septembre 2019

Invitée de l’émission "On n’est pas couché" ce samedi 7 septembre 2019, Muriel Robin a à nouveau pris la parole sur le drame des féminicides en France. Elle appelle le gouvernement à mettre plus d’argent sur la table.

Muriel Robin n’en est pas à sa première intervention sur le sujet. Forte de son rôle dans le téléfilm Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi et de son engagement auprès des associations de défense des droits des femmes, la comédienne a déjà interpellé le gouvernement au sujet des féminicides en France. Elle a recommencé se samedi 7 septembre 2019 dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché.

"C’est bien, ça bouge (…) Mais il n’y a pas assez"

Consciente que les choses avancent enfin dans le bon sens, Muriel Robin est optimiste et estime que la société française est enfin en pleine prise de conscience. "Il y a quelque chose qui se passe, je crois que c'est la prise de conscience. Pour tout le monde, aussi bien pour eux (les personnalités politiques) que pour nous. Moi, je l'avoue, avant de tourner 'Jacqueline Sauvage'- c'est ce qui a provoqué mon engagement contre les violences conjugales-, j'étais comme tout le monde : 'Tiens, une femme est morte', comme si c'était normal qu'un homme tue une femme, que c'est des faits divers. Là, quelque chose s'est passé", avoue-t-elle. "C’est bien, ça bouge (…) Mais il n’y a pas assez", estime-t-elle.

"Il faut de l’argent"

"Quand il donne un million, c’est un milliard qu’il faut. Il faut de l’argent", reprend l’humoriste. Selon elle, le gouvernement français ne débloque effectivement pas assez de fonds. Comme une bouteille à la mer, Muriel Robin demande de prendre exemple sur l’Espagne où, grâce à une politique de lutte contre les féminicides, le nombre de meurtres de femmes a été divisé par deux. En France, 102 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint en 2019, soit un assassinat tous les trois jours. La comédienne, engagée auprès de plusieurs associations, interpelle donc une nouvelle fois le Président de la République, Emmanuel Macron. Et à elle de conclure : "Je demande au Président : ‘Combien coûte la vie d’une femme ?’".

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires