Rick Owens

News

Fashion week : pourquoi le défilé Rick Owens Homme est sur toutes les lèvres

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 23 Janvier 2015

A l’heure où le mouvement pour la libération du téton, #freetheniple, fait rage sur les réseaux sociaux, Rick Owens prône pour… l’affranchissement du pénis.

Comme un coup à la Robert Altman dans Prêt-à-Porter - film culte sur le milieu de la mode sorti dans les années 1990, Rick Owens, créateur provocateur et auteur de mises en scène extraordinaires, signe le premier buzz de la Fashion Week Homme parisienne. C’est sur son podium qu’hier ont défilé des mannequins sans slip ni caleçon. L’affaire a vite fait le tour d’Instagram et de Facebook où le public et la toile s’en sont donné à cœur joie en diffusant les clichés de l’entrejambe masculin.

Rick Owens, subversif ou étourdi ?

Si rien n’est laissé au hasard dans la mode, on pencherait plus pour l’acte factieux pour dénoncer la pudibonderie ambiante. La toile va-t-elle digérer ces clichés ? Pour le moment rien n’est offusqué, comme le prouve notre recherche sur Gramfeed, le Google image d’Instagram. Ce qui ne fut pas le cas, en 2011, de l’Origine du monde, tableau de Gustave Courbet posté par un artiste danois, ensuite obligé par Facebook à virer la photo pour limite pornographie. Le penis s’apercevant délicatement est-il une image non sexuée ? Une chose est sûre, avec Rick Owens, #freethenipple a trouvé son équivalent masculin : #freethepenis.


 

 

Happy Friday! #rickowens #freethepeen #whereyourpantsat

A photo posted by Désirée (@desiree_bb) on

Ilaria Casati

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus